Un avant-goût des Oscars – Le Délit
Un avant-goût des Oscars
Par · 4 février 2020
Présentation rapide des neufs nominés de la catégorie Meilleur film.
Image par CJ Entertainment

L’année 2019 semble avoir été une excellente année pour le monde du cinéma, et ça se reflète dans la qualité des films nominés à la cérémonie des Oscars : d’un côté, de grands réalisateurs établis depuis longtemps comme Tarantino, Scorsese et Mendes nous ont fourni des films faisant part de leurs styles avec assez de succès pour sembler être les œuvres qu’ils étaient destinés à réaliser ; et d’un autre, des réalisateur·rice·s émergeant·e·s tel·le·s Bong Joon-Ho, Noah Baumbach, Todd Philips, Greta Gerwig et Taika Waititi se sont démarqué·e·s en proposant de nouvelles approches innovatrices et acclamées. Avec la soirée des Oscars à nos portes (le dimanche 9 février), voici une présentation rapide des neufs longs-métrages de fiction nominés dans la catégorie Meilleur film.

PARASITE

Par Bong Joon-Ho

Seul film dans une langue étrangère nominé dans la catégorie Meilleur film, ce chef-d’œuvre du cinéaste coréen Bong Joon-Ho aborde les rapports de classes ainsi que le combat de l’ascension économique dans un commentaire social qui se retourne constamment contre les attentes de son auditoire. Il s’agit du récit d’une famille pauvre s’infiltrant dans une famille fortunée en travaillant pour eux. Ayant l’allure d’une comédie pendant les premières dizaines de minutes, le long-métrage prend par la suite des tournures plus sombres.

Points forts : La réalisation, le montage (le rythme du film) et le design de production.

Catégories de nomination (6) : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario original, Meilleur film international, Meilleur design de production et Meilleur montage.

1917

Par Sam Mendes

François Duhamel, Universal Pictures, Dreamworks Pictures

Ce projet de passion du réalisateur de American Beauty et Skyfall consiste en une nouvelle approche aux films de guerre : ce film se déroule en environ 24 heures, et a la particularité d’être raconté en une seule longue prise (c’est du moins ce que le montage s’efforce de faire paraître). Cet aspect technique rafraîchissant permet au jeu des acteurs de résonner encore plus profondément chez l’auditoire. Originale et touchante, cette œuvre nominée dans 10 catégories et ayant eu un grand succès aux Golden Globes semble être un des plus forts candidats pour dominer les Oscars.

Points forts : La cinématographie et la réalisation.

Catégories de nomination (10) : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario original, Meilleure cinématographie, Meilleur maquillage et coiffure, Meilleur design de production, Meilleure musique, Meilleurs effets visuels, Meilleur mixage sonore et Meilleur montage sonore.

MARRIAGE STORY

Par Noah Baumbach

Netflix

Ce film touchant produit par Netflix raconte le processus déchirant d’un divorce. Les deux personnages principaux (Scarlett Johansson et Adam Driver) se poussent l’un et l’autre à se battre pour avoir la garde de leur fils. Un film se voulant très réaliste et ne cherchant pas à prendre des dimensions exagérées demeure centré sur ce que vivent les deux parents et est garni de scènes aux émotions intenses et magnifiquement exprimées.

Point fort : Les performances des deux acteurs principaux.

Catégories de nomination (6) : Meilleur film, Meilleure actrice principale (Scarlett Johansson), Meilleur acteur principal (Adam Driver), Meilleure actrice secondaire (Laura Dern), Meilleur scénario original et Meilleure musique.

THE IRISHMAN

Par Martin Scorsese

Netflix

Dans ce long-métrage, revenant au style des films de gangsters de Scorsese (Goodfellas, Mean Streets et Casino), le réalisateur maîtrisant cette esthétique est associé avec trois grands acteurs comme Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci (sorti de la retraite pour ce rôle). Le (très) long-métrage relate la vie d’un camionneur (De Niro) prenant une place de plus en plus importante dans un réseau de criminels, jusqu’à un point où il se trouve déchiré par un choix de fidélité. Le résultat : un chef-d’œuvre de trois heures et demie donnant toutes les preuves d’être une culmination de la carrière de quatre grands noms du cinéma.

Points forts : Les effets visuels (le rajeunissement des acteurs) et la réalisation.

Catégories de nomination (10) : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur secondaire (Al Pacino), Meilleur acteur secondaire (Joe Pesci), Meilleur scénario adapté, Meilleure cinématographie, Meilleur design de costumes, Meilleur design de production, Meilleur montage et Meilleurs effets visuels.

ONCE UPON A TIME… IN HOLLYWOOD

Par Quentin Tarantino

Andrew Cooper

Dans ce neuvième film de Quentin Tarantino, le cinéaste américain fait hommage au Hollywood des années 1960 en présentant la transition qui s’y déroulait en 1969 avec l’assassinat de l’actrice Sharon Tate ainsi qu’avec la lente disparition du genre western. Ce récit est raconté sous l’angle de la relation entre les deux personnages fictifs de Rick Dalton, une star de western qui voit l’achèvement de sa carrière arriver plus vite que prévu, et son cascadeur Cliff Booth, une version idéalisée et très « cowboy » de ces figures hollywoodiennes.

Point fort : Le design de production.

Catégories de nomination (10) : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur principal (Leonardo DiCaprio), Meilleur acteur secondaire (Brad Pitt), Meilleur scénario original, Meilleure cinématographie, Meilleur design de costumes, Meilleur design de production, Meilleur mixage sonore et Meilleur montage sonore.

JOKER

Par Todd Philips

Warner Bros

Ce film ayant suscité beaucoup de discussions médiatiques à sa sortie et possédant le plus grand nombre de nominations propose une nouvelle approche au genre des films de superhéros. Centré sur un personnage principal souffrant de maladie mentale et destiné à devenir le personnage mythique du Joker, ce long-métrage est une expérience psychologique marquante et guidée par le talent incontestable de l’acteur Joaquin Phoenix.

Point fort : La performance de Joaquin Phoenix

Catégories de nomination (11) : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur principal (Joaquin Phoenix), Meilleur scénario adapté, Meilleure cinématographie, Meilleur design de costumes, Meilleur maquillage et coiffure, Meilleure musique, Meilleur montage, Meilleur mixage sonore et Meilleur montage sonore.

LITTLE WOMEN

Par Greta Gerwig

Sony

Cette adaptation du roman de Louisa May Alcott est une occasion pour Greta Gerwig d’appliquer sa vision connue pour être moderne et féministe à ce grand classique de la littérature américaine. Le film suit la vie de quatre sœurs entrant dans l’âge adulte au 19e siècle et confrontées à la question du mariage et de la famille. Le personnage principal (joué par la talentueuse Saoirse Ronan) ne croit pas au mariage et désire devenir écrivaine. Un film chaleureux et plein d’espoir où la réalisatrice partage son dévouement à l’œuvre originale.

Points forts : Le scénario et les performances des actrices principales.

Catégories de nomination (6) : Meilleur film, Meilleure actrice principale (Saoirse Ronan), Meilleure actrice secondaire (Florence Pugh), Meilleur scénario adapté, Meilleur design de costumes et Meilleure musique.

JOJO RABBIT

Par Taika Waititi

Kimberly French, Twentieth Century Fox

Ce film de comédie où l’on reconnait le style improvisateur du réalisateur Taika Waititi (Thor Ragnarok) présente les aventures d’un enfant nazi pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ce jeune allemand, déployant tous ses efforts pour être un fervent nazi et ayant pour ami imaginaire un Hitler comique, voit ses conceptions renversées lorsqu’il découvre qu’une adolescente juive vit dans les murs de sa demeure. Un film se voulant très différent par son contexte et son style des comédies habituelles et abordant le fanatisme d’un point de vue très original : celui d’un jeune garçon cherchant à se sentir accepté.

Point fort : Le design de production.

Catégories de nomination (6) : Meilleur film, Meilleure actrice secondaire (Scarlett Johansson), Meilleur scénario adapté, Meilleur design de costumes, Meilleur design de production, Meilleur montage.

FORD v FERRARI

Par James Mangold

Twentieth Century Fox

Ce film raconte l’histoire vraie de la tentative de Ford de produire une voiture capable de battre Ferrari à la compétition du Mans. Les deux protagonistes, parfaitement incarnés par Christian Bale et Matt Damon, passent au travers de la pression de la compétition et sont mis au défi par les caprices des entreprises. Le film captive par son rythme alternant entre passages dramatiques et séquences de courses excitantes.

Point fort : Le montage.

Catégories de nomination (4) : Meilleur film, Meilleur montage, Meilleur mixage sonore, Meilleur montage sonore.

 
Sur le même sujet: