Poème pour l’environnement – Le Délit
Poème pour l’environnement
Par · 12 novembre 2019
Message pour la belle Bleue
Image par Évangéline Durand-Allizé

Il serait temps d’agir, ne croyez-vous pas?

D’intervenir pour celle qui nous offre la vie

Pour cette Terre pleine de bonté et sans tracas

Qui souffre et à nous se plie.

Déforestation, réchauffement, extinction

Ces mots font la une des journaux.

Les espèces menacées font la une dans les coeurs.

L’ours blanc sans pelage,

Qui se dissipe doucement dans l’âge.

Symbole de déshumanisation.

Symbole de nature en désagrément.

Corps squelettiques d’animaux abandonnés

Par une humanité dans ses passions

Fortement emportée.

Chaque élément à sa manière,

Le dernier cri de douleur,

D’une nature aujourd’hui à jamais rancunière.

La glace se brise en Arctique

La forêt amazonienne périt aussi vite.

De grands feux s’enclenche

Et les températures montent.

La pression populaire se penche

Et les politiques mentent.

Poing fermé sur les idéaux à la

mode.

Qui nous mènent si loin du vrai monde.

Nous voilà esclaves de désirs destructeurs

De modes de vie à maintenir,

Coincés à l’heure,

Où un bout d’écorce est à chérir.

Défilé en vain de nouvelles créations

Dans le monde de la mode en extension,

Mais voir le monde défiler sous nos yeux

Tels de profonds malheureux,

C’est la Réalité que longtemps nous choisissons!

La glace ne veut en réalité pas se briser entre nous et les passions,

Pour laisser la place aux bonnes écologiques intentions…

Je lis aujourd’hui dans les nouvelles

Qu’elle ne sera bientôt plus aussi belle.

Que notre Bleue s’éteint sous nos nez

Sans que rien ne soit fait.

Soyons braves, soyons engagés.

Décidons, sortons, agissons.

Agonisante est la Bleue oubliée

Et il serait temps!

 
Sur le même sujet:
3 octobre 2017
14 novembre 2017
25 septembre 2018