Les étudiants en droit votent pour la grève environnementale – Le Délit
Les étudiants en droit votent pour la grève environnementale
Par · 25 septembre 2019
La Faculté accepte le résultat du vote et annule ses cours
Image par Photo libre de droit

L’association des étudiants de droit de McGill a invité ses membres à voter en ligne, du 21 au 23 septembre, sur la possibilité de déclencher une grève étudiante pour la manifestation mondiale sur le climat du 27 septembre. Au final, plus de 60% des étudiants ont participé à ce vote, 91% d’entre eux s’étant prononcés en faveur de la grève. « Je pense que c’est important que les étudiant·e·s de toutes les facultés soient solidaires au mouvement international des grèves climatiques. En temps qu’étudiant·e·s en droit, il y a aussi une dimension juridique qui nous touche. Les changements climatiques sont une attaque contre les droits des peuples autochtones et contre les droits des générations futures », a déclaré Gabriel D’Astous, l’un des étudiants derrière l’organisation de ce vote.

La direction de la Faculté de droit a surpris ses étudiants en leur annonçant qu’elle acceptait le résultat du référendum et qu’elle annulait les cours du vendredi. Rappelons que l’administration de l’Université McGill a quant à elle préféré suite à un vote du Sénat, inviter ses professeurs à accommoder les étudiants qui souhaitaient participer à la marche pour le climat, sans pour autant annuler les cours. Dans un courriel, le doyen de la faculté Robert Leckey a affirmé que « cette immense majorité indique que nos classes du vendredi ne pouvaient pas prendre place comme d’habitude ».

Si les organisateurs du vote de grève se sont dit « contents que [l’administration] ait décidé de respecter le mandat de grève », tous n’étaient pas satisfaits de la conduite de la Faculté. Un étudiant, qui a préféré rester anonyme, a affirmé au Délit être « plutôt satisfait qu’ils aient annulé les cours, mais ultimement déçu par le manque d’initiative de la Faculté; nous avons dû leur forcer la main ».

La grève des étudiants en droit pourrait bien ne pas être la seule, car les étudiants de la Faculté des Arts se prononceront ce soir sur la nécessité de partir en grève.

 
Sur le même sujet: