Vox pop: Spécial élections – Le Délit
Vox pop: Spécial élections
Par · 18 septembre 2018
Quels sont les enjeux qui comptent le plus pour les mcgillois·e·s?

«Une de mes préoccupations, je pense que c’est un projet de la CAQ, (c’est un projet du PQ, ndlr) c’est la possibilité d’obliger les cégépiens anglophones à passer au moins un semestre en français, ce qui selon moi, détruit l’objectif d’aller étudier en anglais. Cela semble être le Québec qui veut protéger la langue française, mais cela empêche aussi un francophone de choisir d’étudier en anglais et de devenir bilingue

-Étudiante en psychologie, U2

 

«L’immigration et l’environnement. L’immigration c’est un thème tellement important, surtout que nous avons des partis avec des visions qui divergent beaucoup, […] comme la CAQ, qui veut non seulement réduire le nombre d’immigrants, mais aussi faire passer des tests de valeurs. […] [Je comprends qu’il faut] protéger la langue et la culture québécoises, mais ça ne peut pas devenir quelque chose de xénophobe. Il faut y faire attention, avec la montée du populisme et des divisions sociales. D’autres partis sont beaucoup plus ouverts, comme le Québec solidaire.

L’environnement est aussi un enjeu crucial, il faut une vraie transition, je trouve que Québec solidaire est intéressant pour cela. On a besoin de projets, sinon on punit notre futur et celui de nos enfants».

– Laurence, étudiante en économie, U2

 

«Je viens de la Colombie-Britannique, c’est  donc différentpour moi, mais mes deux plus grandes préoccupations concernent l’éducation et le système de santé. L’éducation devrait être abordable pour tous, les prêts devraient être donnés de façon appropriée. Je trouve aussi que le système de santé a besoin de réformes. La question des droits des Premières Nations me tient aussi beaucoup à cœur

-Étudiante en soins infirmiers, maîtrise

 

« C’est pas mon bail. J’y connais rien».

– Étudiant anonyme

 

«Un gros problème serait de tenter d’effacer ou de mépriser les autres cultures différentes de la culture québécoise. Selon moi, il faut accueillir les disparités entre les gens, en leur permettant de porter leurs signes religieux s’ils le désirent, par exemple

-Étudiant en psychologie, U2

 

«Je trouve que les frais de scolarité et les taxes sont trop élevés, surtout pour les étudiants internationaux. Je paie près de vingt mille dollars par semestre, c’est beaucoup trop. J’aimerais que ça change».

-Eva, étudiante en environnement, U2

 
Sur le même sujet: