Premier conseil législatif de l’année – Le Délit
Premier conseil législatif de l’année
Par · 18 septembre 2018
Matthew McLaughlin souhaite une exemplarité des membres exécutifs de l’AÉUM.
Image par Sofia Enault

Le  jeudi 13 septembre dernier, le Conseil législatif de l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM, SSMU en anglais) se réunissait dans le bâtiment McConnell pour la première fois de l’année.

Premières années et élections

La soirée a commencé avec les motions sur les élections québécoises du premier octobre, les élections pour le Conseil de première année (First year council en anglais) et le référendum des semestres d’automne et d’hiver. Les inscriptions pour les élections de première année du 10 au 20 septembre seront suivies d’une campagne qui se conclura le 30 septembre. Le comité en charge des élections espère plus de diversité au sein du corps électoral pour mieux représenter les élèves internationaux. Concernant les élections québécoises, Marina Cupido, v.-p. aux Affaires externes, a souhaité que les résultats de vote des étudiant·e·s mcgillois·e·s et des citoyen·ne·s montréalais·e·s soient comparés. C’est pourquoi une tendance des votes mcgillois sera annoncée. Concernant les élections de l’AÉUM du prochain semestre, Ana Paula Sanchez, représentante de la Faculté des arts, a remis en cause la période de deux mois avant les votes qui, selon elle, pousserait des gens à se présenter par défaut.

La deuxième motion, concernant l’adoption des règles permanentes au Conseil, a été approuvée à l’unanimité après des débats sur le langage portant atteinte aux membres du conseil.

Motion de McLaughlin 

Le débat marquant de la soirée restera l’approbation de la motion suivante proposée par le v.-p. aux Affaires Internes : « L’état d’ébriété du v.-p. aux Affaires Internes et/ou du traitement de faveur aux évènements de l’AÉUM» (VP internal intoxication and VIP culture at SSMU events, en anglais, ndlr). Ce dernier souhaite que le v-p aux Affaires internes soit capable de représenter l’AÉUM lors des évènements officiels, faisant référence à des mauvaises conduites par le passé. Ana Paula Sanchez a souhaité qu’il dévoile des noms, mais celui-ci a simplement répondu qu’il avait reçu des bouteilles gratuites lors de Frosh, et qu’il considérait ces dépenses comme étant personnelles et non pas payées par l’AÉUM. L’adoption de la motion a été reportée au prochain conseil, puisque les mesures disciplinaires à adopter divisaient les représentant·e·s.

Certain·e·s voulaient tout simplement qu’en cas de flagrant délit d’ébriété, le ou la v.-p. soit suspendu·e de ses fonctions. Andrew Figueiredo, représentant de la Faculté des arts, voulait que le ou la v.-p. passe par un conseil législatif pour approuver sa suspension. Gareth Price, représentant de la Faculté de génie, a ajouté que les conditions d’ébriété et toutes les situations devaient être précisées. À la suite du débat qui a suivi sa motion, Matthew McLaughlin s’est abstenu de répondre pour décaler l’adoption de la motion  mais le débat devrait reprendre au prochain conseil.

Autres motions

Les dernières motions approuvées ont concerné la présence d’un nouveau membre de l’AÉUM, le v.-p. aux Affaires universitaires Jacob Shapiro, au Comité d’administration (Board of Directors en anglais) et l’amendement de référence des termes de comités pour changer certains comités et en reformer d’autres. Marie Pilote et Garima Karia ont été élues au comité francophone. Le conseil s’est fini avec le rapport des deux premiers mois des exécutifs de l’AÉUM qui se sont montrés assez optimistes pour la suite et espèrent réaliser leurs projets.

 
Sur le même sujet: