La toile psychédélique de Django Django – Le Délit
La toile psychédélique de Django Django
Par · 20 février 2018
Chaque semaine, Marine laisse vibrer les notes d’un·e nouvel·le artiste.
Image par Django Django

On écoute le nouvel album de Django Django avec le plaisir que l’on a à retrouver un univers musical dont on commence à savourer les aspérités. Le groupe Django Django, que l’on connait pour les albums Django Django (2012) et  Born Under Saturn (2015), voit le jour en 2009 à Londres. À la grande surprise des membres du groupe, leur premier album conçu comme un exercice avant-gardiste séduit rapidement, et leur vaut une nomination au Mercury Prize anglais. Très vite, le succès dépasse les frontières du Royaume-Uni, et on retrouve certains morceaux des deux premiers albums dans  Grand Theft Auto V et les éditions 2013 et 2018 du jeu  FIFA. Pour ce nouveau projet intitulé Marble Skies et paru le 28 janvier dernier, le quartet composé de David Mclean (batterie et production), Vincent Neff (chant et guitare), Jimmy Dixon (basse) et Tommy Grace (synthétiseurs) a été rejoint par Anna Prior, la batteuse du groupe Metronomy.

À  la croisée des genres

La toile musicale de  Django Django est magnétique, pétillante, expérimentale. Elle n’a pas de cadre rigide et ne se refuse rien. Sur fond d’électro assumé, les influences rock s’étalent et se mélangent, sans fausse note, à des couleurs plus pop. Profondément versatile, la musique du groupe anglais se pare agilement de mélodies orientales (Fountains) ou d’accords folk et rythm and blues (Further). Le mélange des genres est audacieux, mais maîtrisé. Comme sur les albums précédents, la structure instrumentale et vocale des titres est riche et méticuleusement étudiée. Jeux sur l’écho, harmonies légères et ensoleillées à la  Crosby,  Stills and Nash, la synthèse des voix portée par celle de Vincent Neff est la touche d’onirisme caractéristique de la musique de Django Django.

Expédition visuelle psychédélique

Le groupe soigne ses clips, et s’autorise l’aventure esthétique. Filmé en  stop motion, le clip de Tic Tac Toe déroule le cours d’une journée rocambolesque en bord de mer. Cadre carré, effet vieilli, les images nous apparaissent en saccades et servent l’urgence de la rythmique punk du morceau. Avec le clip psychédélique de In Your Beat, le quartet livre un ouvrage visuel de grande qualité, et à l’image de leur musique: un magma d’influences en perpétuel mouvement, un collage artistique savamment réalisé. Comme si l’on avait branché les  Beach Boys sur une boîte à rythmes, la musique de Django Django fait l’effet d’un rayon de soleil résolument frais et vitaminé, la bande son d’un grand sourire.

 
Sur le même sujet: