Irma, José et Maria
28 novembre 2017 - Image par Béatrice Malleret
McGill vient en aide à la communauté de Saint Martin.

En Septembre dernier, l’île de Saint-Martin, dans les Caraïbes, a été frappée à trois reprises par des ouragans dévastateurs. Irma, José et Maria ont été reportés de catégorie 4 à 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson, 5 étant l’état le plus grave.

Une situation sans précédent

Ces catastrophes ont causé des dommages colossaux, laissant les habitations et les infrastructures en ruines. Parmi les dégâts, les écoles ont bien sûr été touchées et l’éducation des enfants de l’île a été mise en suspens.

Du côté français de l’île, les autorités sont parvenues à s’organiser pour assurer un retour rapide des élèves à l’école, avec les fournitures nécessaires.

Toutefois, du côté néerlandais de l’île, les fonds du gouvernement sont suspendus en attente d’un accord politique. Cependant, l’éducation des enfants ne peut pas attendre ce type de discussion pour reprendre. Les enseignant·e·s hollandai·e·s se sont rapidement organisés pour que les cours reprennent: ceux-ci ont lieu dans ce qu’il reste de quelques bâtiments épargnés par la catastrophe, dans la rue ou chez les habitants eux-mêmes. Annabel Vlaun, étudiante à McGill, a grandi à Saint-Martin et est aujourd’hui en contact avec ses anciens professeurs. Les conditions ne sont, bien sûr, pas idéales. Les enfants sont souvent deux fois plus nombreux par classe. Ils n’ont parfois pas de table pour travailler et leurs livres ont été abimés à cause des inondations. Pourtant, l’éducation reprend son cours et les enseignant·e·s font de leur mieux pour que les élèves puissent continuer à apprendre.

Afin de répondre à cette crise, ils se réunissent aujourd’hui pour demander une aide extérieure, notamment pour un ravitaillement en fournitures scolaires. Les cahiers, les stylos, les crayons ont été emportés par les ouragans et les élèves de Saint-Martin manquent de matériel pour étudier.

Appel à la mobilisation

Les étudiants de McGill peuvent apporter de l’aide aux élèves de Saint-Martin car il est vrai qu’on oublie facilement la valeur d’un stylo, c’est pourquoi on en a toujours en trop dans sa trousse, à la maison…

En faisant don de quelques matériels scolaires à l’association Borderless World qui les enverra à Saint-Martin, ces stylos oubliés peuvent devenir importants pour d’autres étudiants.

Vous trouverez les boîtes de collecte dans de nombreux bâtiments sur et autour du campus:

  • Duff Medical Building
  • Education Building
  • La Marq 515
  • Carrefour
  • Upper Rez
  • Bishop Mountain Hall

Dans ces boîtes seront joyeusement reçus:

  • Stylos, crayons, crayons de couleur, marqueurs, feutres velleda
  • Règles, gommes, ciseaux, colles, scotch, punaises
  • Papier, cahiers, livres de coloriages
  • Peinture et pinceaux
  • Balles et cordes à sauter (pour les cours de sport).
 
Sur le même sujet: