« Burn it ! Burn it ! Burn it ! »

- Par Théophile Vareille