Flamenco réinventé
2 février 2016 - Image par Levent Erutku
La Otra Orilla nous présente une nouvelle création inédite.

Moi & les Autres, la nouvelle création de La Otra Orilla, nous transporte dans son monde intime de danse et de passion, notamment grâce à la composition musicale de la guitariste compositrice Caroline Planté. Cette composition est un hybride de la musique orchestrale et de celle du flamenco pur. Elle n’est en aucun cas le type de musique que l’on associe normalement au flamenco traditionnel. La conception et mise en scène de Myriam Allard, la danseuse-chorégraphe, et de Hedi Graja, le chanteur et artiste pluridisciplinaire, sont complexes et portent à réflexion. Très rapidement, on réalise que les costumes, la danse, ainsi que les percussions de Miguel Media ne conforment pas non plus aux codes et règles de cet art. Alors, méfiez-vous si vous vous attendiez à un spectacle typique de flamenco et préparez-vous à découvrir un flamenco ré-imaginé!

«Méfiez-vous si vous vous attendiez à un spectacle typique de flamenco»

En entrant dans la cinquième salle de la Place des arts, on remarque immédiatement le décor. Un très grand mur,  sorte papier d’aluminium froissé, est érigé en arrière-plan, accompagné d’un bout de muret métallique côté jardin. Tant qu’à créer un flamenco composite, autant inclure un décor moderne! Une fois les lumières éteintes, une guitare apparaît dans la noirceur, et la musique presque cinématographique de Caroline Planté nous transporte immédiatement dans un autre monde. La musique orchestrale fait place alors à la guitare solo, une paire de chaussures rouge apparaît, et le thème est établi.

Levent Erutku

Dépouillée de son costume classique, Myriam Allard performe sur scène, chevelure défaite, dans un t-shirt rayé, un pantalon noir, et des chaussures de flamenco. Dans un autre tableau, elle porte une robe courte et rétro, un éventail rouge à la main. Le percussionniste Miguel Media n’est pas traditionnel non plus, amenant même un ensemble de batteries sur scène pour un duo danse-batteries rempli d’énergie et de passion. Cependant, le chant de Hedi Graja, clair et vibrant, ressemble à du pur flamenco, quelques fois a cappella et quelques fois accompagné par la superbe guitare de Caroline Planté.

Un peu de contexte: art moins populaire au Québec qu’en Europe, le flamenco est souvent le terme utilisé pour décrire la danse espagnole. Or, le flamenco n’est pas seulement une danse mais aussi un genre musical, les musiciens font donc partie intégrale de cet art. Moi & les Autres, malgré sa conception contemporaine, suit également cette convention mais avec beaucoup d’innovation. En effet, la danseuse n’est pas toujours le point focal du spectacle, échangeant ce rôle avec les musiciens d’un moment à l’autre. Le spectateur se sent parfois comme un intrus en assistant aux scènes intimes, presque métaphoriques, qui établissent un dialogue entre le  «moi» et les « autres».   

Malgré certaines scènes un peu trop lourdes – en témoigne, le ronflement d’un spectateur durant un long moment de silence qui a provoqué bien des rires –, Moi&lesAutres est une oeuvre à ne pas manquer!

 
Sur le même sujet:
13 novembre 2012
2 avril 2013
8 avril 2017