Affaires de coeur
31 mars 2015 - Image par Luce Engérant
MyVision tient un sommet sur l’entreprise sociale.

MyVision McGill a organisé son deuxième sommet sur le thème de l’entreprise sociale, le 24 mars dernier, à la maison Notman. Lors de l’événement, étudiants, entrepreneurs et professionnels se sont côtoyés lors de discours, d’ateliers et de discussions autour du sujet «Repenser l’entrepreneuriat».

À travers une présentation qui nous informait entre autres sur les mythes du monde corporatif, Richard St-Pierre, le président de la très populaire conférence C2 Montréal, a su motiver l’auditoire. Il a notamment insisté sur l’importance de créer un écosystème propice et de rassembler une bonne équipe autour de soi afin de réussir. Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il conseille aux jeunes entrepreneurs, il a répondu sans hésiter: «Lancez-vous!» Il a également insisté sur le fait que «ce ne sont pas les barrières qu’il faut regarder en premier, ce sont les opportunités». Un certain positivisme émanait de la rencontre quant à la capacité des jeunes de percer dans l’entrepreneuriat social. Bien qu’il soit clair que pour réussir, un important travail est nécessaire, les invités semblaient appeler les jeunes à l’action. «Ce que j’espère, c‘est que les étudiants réalisent qu’ils ont autant de pouvoir que quelqu’un de plus expérimenté ou plus riche, ce qui fait la différence; c’est l’engagement vis-à-vis la cause», a souligné Richard St-Pierre.

Une idée qui est ressortie des propos des participants est la notion selon laquelle il n’existe pas de recette magique pour garantir le succès d’un projet d’entreprise. Le gagnant de la Coupe Dobson 2014 en entrepreneuriat social, Bernard D’Arche expliquait que jamais il n’aurait cru à la phase initiale de son projet de reconstruction au Lac-Mégantic que celui-ci prendrait une telle envergure. Son initiative, le Centre Magnétique, servira d’incubateur pour les entrepreneurs de la région et contribuera à l’expansion de l’économie locale.

Collaborer pour innover

Cofondé en 2013 par Yashvi Shah et Joanna Klimczak, MyVision McGill est une organisation innovante et unique sur le campus qui vise à promouvoir l’entrepreneuriat social et qui sert d’incubateur pour les initiatives mcgilloises. Sa mission est de sensibiliser les étudiants sur l’entrepreneuriat social et de leur donner les moyens afin de mettre sur pied leur propre entreprise. Le mandat de MyVision McGill inclut la formation des étudiants sur l’entrepreneuriat social à travers des événements, la création et mise en place de projets ainsi que la facilitation de rencontres entre étudiants et gens de l’industrie. «L’idée est venue d’un besoin; il y avait des groupes avec des idées ingénieuses, mais aucune structure pour regrouper ces étudiants. Alors nous avons voulu développer une plateforme pour favoriser les rencontres d’idées», explique Yashvi. La présidente et cofondatrice a souligné l’expansion de l’organisation sur le campus et la planification de nombreux événements stimulants pour la prochaine année scolaire.

L’entrepreneuriat social est une approche mise de l’avant par le Dr Muhammad Yunus, un entrepreneur et économiste bangladeshi, et qui prône l’idée selon laquelle les compagnies devraient, au lieu de verser des dividendes à leurs actionnaires, réinvestir l’ensemble de leurs profits dans des activités à caractère social. Ce nouveau modèle met également l’emphase sur l’importance d’une pratique durable et soucieuse de l’environnement.

Mme Shah a souligné l’expansion de MyVision McGill sur le campus et la planification de nombreux événements stimulants pour la prochaine année scolaire.

 
Sur le même sujet: