Silence, on innove
11 novembre 2014 - Image par Cécile Amiot
Une semaine d’ateliers et de conférences pour encourager la créativité étudiante.

Le campus mcgillois a accueilli pour la deuxième fois la semaine de l’innovation de McGill du 3 au 8 novembre derniers. Cette deuxième rencontre du type visait à inciter la réflexion étudiante sur les différentes manières de concevoir l’innovation, à travers une série d’ateliers, de conférences ou de visites tout au long de la semaine. L’événement a été organisé par le QI Student Working Group (SWG), créé en février 2013 pour soulever la participation étudiante dans le Quartier de l’Innovation (QI), une plate-forme en pleine expansion destinée à fomenter la créativité à Montréal. Il concerne l’innovation dans tous ses sens, qu’elle soit entrepreneuriale, technologique ou encore artistique, comme on pouvait en débattre lors de la conférence de Standpoints: Art and Innovation Talk.

Asma Manssouri, la VP Externe du SWG, et qui s’occupe de l’organisation de la semaine de l’innovation depuis mai dernier, explique qu’avec cet événement, elle cherchait à inspirer les étudiants en mettant à leur disposition des gens «qui sont en train de bouillonner, qui ont plein de projets». Elle ajoute que cette semaine de l’innovation peut aussi ouvrir les esprits à des choix de carrières alternatifs: «Dans une institution qui reste assez traditionnelle, c’est intéressant d’avoir un point de vue sur d’autres moyens de réussir dans sa vie, pas seulement se focaliser sur ses études.»

C’est le vice-principal exécutif adjoint aux études et à la vie étudiante, Ollivier Dyens, qui a ouvert cette semaine de débats et d’échanges d’idées lundi lors de la conférence Enriching Student Experiences in the QI, qui traitait de l’impact des expériences d’apprentissage et des projets sur le Quartier de l’Innovation. Pour M. Dyens, la semaine de l’innovation de McGill est l’occasion rêvée pour les étudiants de se rendre compte des possibilités qui sont à leur portée quant il s’agît de la concrétisation de leurs idées et de leurs projets. Selon lui, il est trop facile de mettre ces derniers de côté face aux obligations plus immédiates: «Il est important de se forcer à  penser car on est tous pris dans le quotidien et parfois on oublie de regarder un petit peu plus loin.»

 Le Quartier de l’Innovation à l’honneur

Le Quartier de l’Innovation, plate-forme en pleine effervescence mais qui peine encore à s’assurer une visibilité sur le campus, était au cœur de cette semaine de l’innovation. Avec 3 évènements sur 11 qui lui ont été dédié, et le 4e Sommet de Montréal sur l’innovation du 6 novembre, consacré cette année à la collaboration entre les domaines de santé et les industries créatives, le QI a pu sortir de l’anonymat et être représenté sur la scène collective mcgilloise. En effet, selon M. Dyens, le QI est un aspect phare de la semaine de l’innovation car: «L’innovation à McGill se décline de plusieurs façon, mais au niveau des grands projets de McGill ça se décline surtout autour du QI». Julien Ouellet, membre du SWG, pense quant à lui qu’il est important que les étudiants s’impliquent dans ce vaste projet de coopération en plein essor: «QI vient d’entrer dans la phase la plus intéressante de son développement. Les idées se concrétisent et les opportunités se multiplient».

Le QI, situé au sud-ouest de Montréal, et dont la visite était une des activités proposées par la semaine de l’innovation, est basé sur quatre piliers (socio-culturel, formation et recherche, urbain et industriel). De là, plusieurs centre offrent différents services aux jeunes avec des idées mais sans capitaux. L’un d’entre eux, le Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM), constitue selon M. Ouellet l’exemple idéal de l’esprit du QI: «Concrètement, le CEIM est un très bel exemple de ce que le QI a à offrir. Ce centre qui procure des locaux, de l’expertise, et des opportunités de réseautage à très bas prix est un point de départ idéal pour démarrer une compagnie». Ce dernier a d’ailleurs été inauguré le lundi 9 novembre un partenariat avec le gouvernement fédéral. 

 
Sur le même sujet: