Une coupe de trop à L’AÉFA?
12 février 2013
Relations Industrielles au bord du précipice

L’Association Étudiante de la Faculté des Arts (AÉFA) souhaite soutenir le programme de Relations Industrielles à McGill. C’était une des motions proposées, lundi dernier, lors de l’Assemblée Générale de l’Association.

En effet, selon l’AÉFA et le MIRA, l’Association des étudiants en Relations Industrielles de McGill, ce programme multidisciplinaire unique en son genre risque de disparaître. Une des raisons de cette disparition, selon Julia Simone, exécutante du MIRA, est qu’aucun professeur ne semble prêt à prendre la tête du département, auparavant assurée par le professeur Robert Hebdon qui a, depuis,  pris sa retraite. Présentement, le directeur de programme par intérim, Michael Smith, ne semble pas, selon elle, intéressé par occuper ce poste sur le long terme.

La motion consiste à ce que l’AÉFA encourage la signature de pétitions, sensibilise les étudiants à la situation incertaine du programme à travers les médias sociaux et la liste de diffusion ainsi que fournisse un soutien logistique si nécessaire. Elle n’a cependant pas pu être adoptée cette fois-ci, car l’Assemblée Générale (AG) n’a pas atteint le quorum. Elle sera néanmoins probablement-proposée à nouveau lors de la prochaine AG.

Contradiction dans les verdicts

Le Délit a contacté Christopher Manfredi, Doyen de la Faculté des Arts, par courriel afin d’en savoir plus sur les programmes qui, outre celui de Relations Industrielles, étaient à risque d’être supprimés. «La Faculté des Arts est constamment en train de passer en revue ses offres de programmes, mais en ce moment, il n’y a aucun plan visant à retirer certains programmes, incluant celui de Relations Industrielles», a répondu Manfredi.

Parallèlement, le MIRA a déjà commencé à se concerter en vue d’empêcher la disparition de leur programme, qui est, selon eux, actuellement en révision. Une réunion s’est tenue lundi dernier dans le but de rassembler les étudiants du programme et de les sensibiliser sur cet enjeu de taille. La motivation des étudiants était apparente, et ils avaient l’air de prendre cette menace très au sérieux, proposant des solutions variées.

Diversification des tactiques 

Afin de prévenir la coupe, les étudiants de Relations Industrielles, avec l’aide de l’ancien directeur de programme, M. Hebdon, ont déjà mis sur pied une page sur Linkedin sur laquelle ils recueilleront dans les prochaines semaines les témoignages d’étudiants ayant obtenu leur diplôme dans ce programme ainsi que les expériences de travail qu’ils ont pu obtenir grâce à celui-ci.

Parallèlement, ils ont organisé une rencontre entre le Doyen de la faculté de Gestion, les professeurs et les étudiants. Ils feront ensuite circuler des pétitions, tiendront des séances d’information,set participeront à la Foire Départementale afin de promouvoir le programme. ξ

 
Sur le même sujet: