Semaine « zéro déchet »
13 novembre 2012 - Image par Lindsay P. Cameron
Au cours de la semaine du 12 novembre, l’Université est invitée à réduire sa quantité de déchets.

Vendredi le 9 novembre, le lancement de Zero Waste Week (la semaine «zéro déchet») par Green McGill a eu lieu au local B-30 du bâtiment de l’AÉUM.

Ce concept vise à inviter la communauté étudiante de McGill à prendre conscience de la quantité de déchets qu’elle produit, ainsi qu’à modifier certaines habitudes de consommation au courant de la semaine. La semaine thématique consiste aussi à rassembler autour d’une même cause plusieurs clubs et organisations étudiantes et de leur permettre d’échanger.

Dans la salle se trouvaient les organisateurs de l’événement. Parham Karegar, un étudiant en génie électrique, est un des membres organisateurs de la semaine. Il a déclaré au Délit que les organisateurs avaient obtenu des assiettes de céramique pour minimiser leurs déchets. Il a d’ailleurs lancé: «C’est toujours la nourriture qui rend les événements plus populaire! Les gens viennent quand il y a de la bouffe gratis (sic), ce n’est pas compliqué!». La nourriture était une gracieuseté de McGill’s Alpha Omicron Pi Kappa Phi Chapter, une fraternité au service de sa communauté. Karegar a aussi expliqué comment il pense mobiliser plus de gens au cours de cette semaine à travers les réseaux sociaux, ayant une vidéo promotionnelle disponible sur Youtube.
Le lancement a commencé par une courte présentation des organisateurs et s’est suivi d’une projection de la fameuse vidéo réalisée pour la semaine «zéro déchet». Agathe Zeller, organisatrice elle aussi, a présenté le programme de la semaine. Elle a invité les gens présents à participer au défi de la semaine et de produire le moins de déchets possible, voire aucun. L’implication est bien sûr sur une base volontaire, mais Zeller invite à se mettre au défi et à jouer le jeu sans pour autant modifier ses habitudes de vie complètement.

Dans le cadre de la semaine zéro déchet, trois ateliers préparatoires ont eu lieu au cours de la semaine du 5 novembre: «Food», «Do-it-yourself (DIY)», et «Waste». Ces ateliers visaient trois aspects de la réduction des déchets: la cuisine et la consommation d’aliments locaux, la fabrication d’objets et le compostage. «Le but était d’avoir des ateliers diversifiés pour aller chercher des gens avec différents intérêts», raconte Cyril Vallet, co-président de Green McGill.

Pour nous aider avec toutes nos questions sur le compostage et élucider tous les mystères du vermicompostage, une présentation a été faite par Léa Ravensbergen de l’Éco-quartier Peter-McGill. Cette collaboration entre l’Éco-quartier Peter McGill et l’Université McGill est historique, et très encourageante pour de futurs projets. Cet Éco-quartier ramassera d’ailleurs le compost des participants du défi de la Zero Waste Week vendredi le 16 novembre lors de l’événement de fermeture. C’est à ce moment-là que les participants pourront venir exhiber tous leurs déchets de la semaine pour comparer qui a jeté le moins.

Les participants ont eu droit à un bracelet vert qui dit «Zero-Wasted», ironiquement fait de plastique, apparemment fait à soixante pour cent de silicone recyclé.

 
Sur le même sujet: