Conseil législatif de l’AÉUM
6 novembre 2012 - Image par Lindsay P. Cameron
Le conseil ne soutiendra pas le comité du «oui» pour le référendum de CKUT.

L’ordre du jour du dernier conseil législatif de l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM) était chargé. Lors d’une session qui a duré plus de quatre heures, le conseil a discuté entre autres des motions rejetées à l’Assemblée Générale du 15 octobre et de questions reliées à la période référendaire.

Anciennes motions 

Il avait été décidé au dernier conseil législatif du 18 octobre de reporter au conseil du 1er novembre le débat sur les quatre motions rejetées à l’Assemblée Générale.

Le conseil a d’abord discuté de la motion sur l’accessibilité aux études. La vice-présidente externe Robin Reid-Fraser a insisté sur le fait que le thème abordé dans cette motion «n’est pas nouveau», et que ce sujet est «l’une des choses les plus importantes sur laquelle l’AÉUM doit travailler». 24 ont voté pour la motion, 0 contre (et 2 abstentions).

La deuxième motion débattue au conseil portait sur l’investissement éthique à McGill. Selon le texte de cette motion, l’AÉUM s’oppose au développement des sables bitumineux au Canada et demande à McGill de se dissocier des compagnies engagées dans cette industrie. Après une série d’amendements, le conseil a voté pour la motion à 9 contre 7.

La motion suivante concernait la position de l’AÉUM sur la guerre en Iran. Le conseiller (de la Faculté des Arts) Brian Farnan a proposé d’élargir le propos de la motion à «toute intervention ou question militaire en général» et de ne pas la lier au cas iranien. L’amendement est passé. Mais au final la discussion sur la motion a été reportée.

La quatrième motion aurait porté sur l’opposition de l’AÉUM au Plan Nord. «Je constate que l’AÉUM se positionne sur des sujets très ‘externes’, et le débat sur ces sujets requiert beaucoup de recherche», a fait remarquer la conseillère (de la Faculté des Arts) Nicole Georges, appuyée par le sénateur Max Zidel. La motion a finalement été reportée aussi.

Référendum 

Le conseil a discuté de l’implication de l’AÉUM dans le référendum sur la radio étudiante CKUT, en particulier du fait que l’association soutienne le comité du «oui». Pour l’instant, aucun comité du «non» n’a été formé. Malgré tout, plusieurs conseillers ont exprimé leur malaise quant à soutenir le «oui». Pour Michael Szpejda: «L’AÉUM représente tous les étudiants et si on choisit un camp, [on manque à notre devoir]». Mais selon Robin Reid-Fraser, «CKUT est une ressource pour tous les étudiants et ils n’ont pas augmenté leurs frais depuis longtemps […]. Il faut faire en sorte que les étudiants qui y travaillent continuent de travailler dans de bonnes conditions». «On ne questionne pas la légitimité de CKUT, mais la légitimité d’une prise de position de l’AÉUM. Je pense qu’on risque d’aliéner un certain nombre d’étudiants», a déclaré Nicole Georges. Finalement, le conseil a voté à 11 pour, 11 contre (et 4 abstentions): la motion n’est pas passée et l’AÉUM ne soutiendra pas officiellement le comité du «oui».

En revanche, le conseil a voté pour soutenir le référendum pour le McGill Student Emergency Response Team (M-SERT). «M-SERT […] sauve littéralement des vies. Ils font un travail formidable, avec peu d’argent», a souligné le conseiller (représentant les Clubs et Services) Zachary Rosentzveig. Le président de l’AÉUM Josh Redel a de plus rappelé que «les clubs et services sont la plus haute priorité de l’AÉUM».

Autres éléments notables 

Les conseillers ont abordé la question de la création d’un nouveau comité,  le Student Advocacy Resource Committee. David Benrimoh, étudiant en médecine impliqué dans ce projet, était invité à venir parler de ce comité dont le but est d’aider les étudiants à comprendre et travailler avec la bureaucratie de l’AÉUM et de McGill en général. Il s’agit par exemple d’aider des étudiants à monter un comité, à préparer une question référendaire, à travailler avec l’administration. Certains conseillers ont exprimé leur crainte de voir ce comité «prendre la place de l’AÉUM». «Le but n’est pas de faire le travail à la place de l’AÉUM, mais d’aider l’AÉUM en lui enlevant une charge de travail». a expliqué David Benrimoh. Pour la vice-présidente aux Affaires Universitaires Haley Dinel, ce comité représente malgré tout «une ressource». Au final la motion sur la création de ce nouveau comité a été adoptée à 15 contre 5.

Le conseil a aussi discuté d’une motion au sujet d’un sommet de l’éducation organisé à McGill en parallèle du sommet sur l’éducation prévu par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie du Québec. La motion est passée à l’unanimité: l’AÉUM travaillera à la préparation de ce sommet.

Le budget, prévu pour le 1er novembre, devrait être présenté au prochain conseil. Le Vice-Président Finance Jean Paul Briggs a déclaré qu’il y avait eu du retard.

Le Président Josh Redel a par ailleurs annoncé que le prochain conseil «itinérant» (après le conseil qui s’était tenu sur le campus Macdonald le 11 octobre dernier) serait dans le bâtiment d’éducation.

 

——————————————————————————————————————————

** Référendum: CKUT 

Depuis 25 ans, CKUT, la radio de McGill, produit de nombreuses émissions pour les étudiants de l’Université. Cet automne se tient un référendum visant à augmenter la cotisation étudiante d’un dollar. Depuis ses débuts, les frais sont restés les mêmes et de fait, le budget de la radio étudiante ne suit pas l’inflation.

Tous peuvent se prononcer. Il suffit de voter grâce à la plateforme de vote «SSMU Election» qui  sera envoyée aux étudiants par le biais de votre courriel McGill. Des bureaux de vote sont également installés sur le campus. Le vote s’ouvrait lundi le 5 novembre et se finira vendredi le 11 novembre à 17h.  – par Mathilde Michaud

 
Sur le même sujet: