La Chine + : 10 jours à Taiwan
22 avril 2012

Profitant d’une semaine de vacances pour le congé pascal, nous avons décidé de tenter l’aventure taïwanaise et de partir 10 jours sur cette île qui nous avait été recommandée par tous ceux qui y avaient déjà mis les pieds.

Première destination, la capitale de l’île, Taipei. Nous y avons découvert une ville dynamique extrêmement intéressante tant du point de vue historique que pour ses multiples quartiers à découvrir. Logés dans une auberge de jeunesse située dans un café bobo où les propriétaires de moins de 25 ans ont bâti une ambiance créative et tournée vers les échanges, nous avons pu découvrir la ville avec ses marchés de nuit grouillants, ses temples et monuments historiques grandioses et sa jeunesse avide de rencontres et de découvertes. J’ai été séduit par cette ville aux airs résolument chinois, mais sans le côté politique pouvant être lourd et inconfortable puisque Taiwan ne faisant pas partie de la Chine communiste. De ses quartiers japonais (héritage de la colonisation japonaise) à la Taipei 101 (l’une des plus hautes tours du monde), à ses petits cafés et boutiques, les habitants de la ville ont développé un design intéressant dans plusieurs domaines et un art de vivre qui ferait l’envie de plusieurs.

Nous avons poursuivi notre voyage dans le sud de l’île jusqu’à la métropole du sud, Kaohsiung. Ville de 2 millions d’habitants, nous avons pu y faire du vélo, de la marche et nous avons vu quelques temples et monuments attrayants, même si parfois complètement faux dans leur fabrication.

Poursuivant notre découverte de l’île, nous nous sommes rendus au centre pour y découvrir un lac supposément magnifique, mais comme nous y sommes arrivés par temps de brume et de brouillard épais, nous n’avons pas pu le découvrir. Puli, la ville dans laquelle nous résidions n’est cependant pas la ville la plus agréable pour les touristes, mais notre nuit là-bas dans une auberge tenue par 2 filles de 23 ans venant de terminer l’université a été reposante pour la suite de notre périple.

Nous avons fait une journée de voyage autour des montagnes de l’île pour nous retrouver à Hualien, ville située près des gorges de Taroko, une des merveilles naturelles de Taiwan, des montagnes de l’est de l’île et de la côte est de l’île et son panorama à couper le souffle. Après un repas à quatre services qui nous a coûté l’équivalent de 8$ CAN (évidemment, nous y avons mangé comme des rois) nous avons rejoint notre auberge de jeunesse située à l’entrée des gorges de Taroko. Nous avons pu y passer une journée complète à marcher et à admirer le spectacle que sont ces montagnes traversées par une rivière sinueuse.

Le retour à Taipei nous a permis de découvrir une partie du musée national de Taiwan qui regroupe une bonne partie des trésors nationaux de l’île et de la Chine continentale alors que ceux-ci ont été déménagés de Nanking (la capitale de la Chine continentale avant l’arrivée de Mao) à Taipei par le gouvernement. Nous avons conclu notre périple par une soirée karaoké avec Cheryl,une Taïwanaise, et Linda, une Allemande rencontrées dans nos premières journées à Taipei.

Cette île mérite qu’on la découvre, qu’on l’explore puisqu’elle regorge véritablement de trésors et de lieux qui lui donnent un charme et une énergie. La nourriture y est véritablement fantastique et les gens sont d’une gentillesse et d’une générosité qui fait l’envie de plusieurs asiatiques (confirmé par plusieurs étudiants d’origine asiatique que j’ai pu rencontrer). Taiwan c’est un peu la Chine avec un extra dont on ne saurait pas déterminer la raison. Il est évident que je devrais y retourner pour saisir de façon plus profonde l’essence et l’âme de cette île et de ses gens.

 
Sur le même sujet: