Caligula (Remix)
28 février 2012
La célèbre pièce d’Albert Camus revisitée avec modernité et tendance.

Pour cette interprétation de Caligula mise en scène  par Marc  Beaupré, la particule (remix)  n’est  pas  simplement une   excuse   pour  réinterpréter le classique d’Albert  Camus. Le spectacle, déjà  joué  et  acclamé en   2010, revenait  à  Montréal pour le festival Montréal en Lumière.  Très à point  justement, grâce  au  style  dénudé et électrique de la pièce.

Photo: François Blouin
Caligula est le maître de cérémonie  et   dirige   les   vocalises comme le fait son personnage  avec   les   vies   de   ses sujets. Emmanuel  Schwartz, qui  a déjà travaillé  avec Beaupré dans le triptyque Chroniques, est  dantesque par sa stature et sa froideur. Le spectateur est plongé   dans   sa  tête   par   l’univers bruyant qu’il orchestre. On n’assiste  pas,  on ressent le «suicide   supérieur» de l’empereur trop  puissant.

Le cœur et le coryphée évoquent la tragédie romaine qui était le cadre du texte original. Les clameurs et  le grandiose du son  font  en  sorte   que  le  spectateur n’est pas complètement dépaysé.  Pourtant, la première impression donnée par  la  mise en  scène  est que  nous assistons à  une lecture de  texte préliminaire à la pièce.  C’est  un  petit clin  d’œil  à  l’ultramoderne des arts   de  la  scène.   Les  Romains sont en jeans et espadrilles. Mais  c’est aussi  un  rappel  de ce qui est réellement en train de se passer:  la recréation spontanée de l’espace par les rappels sonores.

L’auditoire se laisse emporter par  les rythmes élémentaires pour  tout   à  coup   être   surpris par la crudité du texte (ou se retrouver à  regretter de  ne  pas l’avoir lu). Mais qu’importe puisque les voix le rattrapent ensuite  par   le  bras   pour  une autre  envolée.

Étrangement, Caligula a tout  du  théâtre mais  aucun des éléments classiques auxquels nous sommes habitués: les  décors  mouvants, les costumes, le texte  linéaire  sont  absents de la représentation.

Marc Beaupré   est   connu pour  son  interprétation de pièces  authentiques d’auteurs québécois,  tel  que   2  frères   et Le  négociateur. Dans  la  même lignée que Caligula (remix) Beaupré prépare deux  pièces classiques réinventées: Dom Juan (uncensored)  et L’Iliade (showdown),  un   projet    hybride mi-théâtral, mi battle de rap.

 
Sur le même sujet:
10 novembre 2010
26 janvier 2010