Pages Jaunes francophones de McGill
6 septembre 2011
Malgré ce qu’on pourrait croire, McGill regorge d’activités destinées aux francophones du campus. Le Délit vous propose un guide de survie pour les étudiants francophones à McGill.

C’est la première ou la deuxième fois que vous traversez les gates de l’université McGill? Même en troisième année, il est encore impressionnant de voir que, peu importe le portail que vous empruntez pour entrer sur le campus, que ce soit Roddick, Milton ou McTavish, on semble se transporter directement dans une nouvelle réalité, une réalité anglophone. Il est d’autant plus étonnant d’entendre parler majoritairement français au coin McGill College et Sherbrooke que, la rue traversée et le portail passé, l’anglais devient la lingua franca du campus. Qu’à cela ne tienne, le Tim Hortons, symbole canadien par excellence, de l’édifice Redpath sert ses clients francophones dans un français ponctué de «well» et de «so» mais en français tout de même.

Bien que la population francophone de McGill soit d’environs 25% seulement, il reste qu’elle se fait entendre! Il est encore plus intéressant de voir la situation des étudiants francophones de McGill comme minoritaire: les Québécois francophones sont minoritaires au Canada, McGill est l’institution Anglo-québécoise de premier plan d’une communauté minoritaire au Québec, et les étudiants francophones sont minoritaires dans cette institution. Toute une minorité! Ainsi, s’impliquer dans les institutions francophones de l’université permet d’accroître le rayonnement du fait français à McGill. Surtout, s’engager dans tous les organismes, clubs et institutions de l’université permet de faire entendre notre voix, notre opinion et notre langue française.

Le Délit vous propose aujourd’hui son Guide de survie pour les étudiants francophones à l’Université McGill. Loin d’être une liste exhaustive, le guide veut orienter les étudiants francophones du Québec, les étudiants de la francophonie canadienne et mondiale, et les étudiants francophiles vers des activités, des clubs, et des organisations francophones qui peuvent être considérés comme des points de repères. Le Guide de survie des étudiants francophones à McGill se veut un guide de référence pour l’implication étudiante. Ainsi, bienvenue ou rebienvenue à McGill à tous les étudiants de cette magnifique institution du savoir!

La Commission des Affaires francophones (CAF)
Cette commission est le fruit des efforts de plusieurs groupes d’étudiants qui ont œuvré pour le fait français à McGill depuis des années. La CAF est née en 2007 et est l’héritière de la tradition francophone à l’université. Elle est actuellement présidée par deux commissaires: Fanny Devaux et Marie-Lise Drapeau-Bisson.

Son objectif principal est d’encourager et d’augmenter la participation des francophones à l’ensemble de la communauté étudiante de McGill et à l’Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM). La CAF est le point central de l’organisation des activités de la communauté étudiante francophone. Ses objectifs sont variés et l’un des plus importants est sans doute la défense des intérêts des étudiants francophones en ce qui a trait à leur participation au sein de l’AÉUM, de clubs, des services offerts par l’association étudiante et de ses activités.
De plus, la Commission des Affaires francophones organise à chaque année la très fameuse FrancoFête à l’université. Cette fête est une semaine de célébrations du fait français à McGill. «Il y a aussi d’autres activités organisées tout au long de l’année et les étudiants peuvent participer à nos rencontres. On les invite à joindre la page facebook  de la CAF» souligne Marie-Lise Drapeau-Bisson.

Vous pouvez obtenir toutes les informations concernant la Commission des Affaires francophones en allant sur leur site internet suivant: ssmu.mcgill.ca/caf/ et en les approchant lors de la Soirée des Activités (Activities Night)

La French Students’ Community (FSC)
Ne vous méprenez pas, il s’agit bien d’un groupe francophone malgré leur nom anglais. La FSC est un club de l’université qui a pour but de rassembler l’ensemble des France-o-philes et de promouvoir la culture française de France à tous les étudiants de l’université.

Un des objectifs premiers de la FSC est de conseiller, aider et de faire découvrir Montréal et McGill aux nouveaux étudiants français particulièrement et à l’ensemble de la population mcgilloise. Que vous soyez français ou un franc amateur de la culture française et de la France elle-même, vous êtes les bienvenus. La FSC organise au courant de l’année plusieurs activités à caractère social pour tous les étudiants en gardant toujours en tête la fierté d’être français et d’aimer la France! Ce faisant, la FSC est un point de repère important pour l’ensemble des France-o-philes et surtout des étudiants français du campus.

Institut de Politique McGill College (IPMC)
Un nouveau club a fait son apparition à McGill au début de l’année scolaire.  Une nouvelle sensation sur Facebook qui prendra certainement de l’ampleur sur l’ensemble du campus, soit l’Institut de Politique McGill College. Cette société est un nouveau club étudiant radicalement différent des autres car celui-ci se veut un forum de discussions informées et créatives pour mener à des recommandations politiques. Cette nouvelle société est officiellement bilingue et elle saura indéniablement rassembler les francophones et les anglophones autour de discussions constructives accessibles dans les deux langues en permettant à ces étudiants d’appliquer de manière pratique leurs champs d’études.

Le IPMC vise une application pratique des connaissances apprises en classe, l’amélioration des compétences essentielles au marché du travail, la multidisciplinarité des membres, l’opportunité d’être publié dans le journal académique de l’Institut et  d’aborder des sujet de manière ouverte, non-idéologique et non-partisane.

Bref, l’Institut aura certainement une grande place pour tous les francophones du campus afin qu’ils s’expriment sur des sujets d’actualités et les touchant personnellement. Visitez leur site internet: www.mcgillcollegepolicyinstitute.com

Et la cerise sur le sundae…
Pour compléter le Guide de survie, il nous plaît à vous suggérer directement de participer et de lire Le Délit. Quel merveilleux moyen de faire rayonner la langue française sur le campus qu’en lui donnant les mots pour s’exprimer dans les pages du seul journal francophone à McGill! Le Délit est la voix du fait français depuis 1977 et cet héritage perdure encore aujourd’hui par vos actions du moment: vous lisez cette article. Ce faisant, vous perdurez la tradition et permettez la survie de la langue de Molière.

Le Délit s’efforce de présenter l’actualité, la société et la culture par la lunette étudiante. Nous sommes tous des étudiants parmi le conseil de rédaction et nous avons les mêmes préoccupations que vous. Nous voulons partager cet engagement pour le français à McGill à l’ensemble du lectorat. Le Délit, fier de son héritage, est bien plus qu’un simple journal, il est l’expression étudiante du français sur un campus majoritairement anglophone. Il vous accompagnera durant les trois, quatre ou cinq années à venir, voire même plus, en vous informant sur les événements du campus et de la société montréalaise et québécoise.

Pour reprendre les mots d’un ami «déliite»: «Une identité, c’est être. Être, nous le faisons à tous les jours, individuellement. Je suis extrêmement fier de parler français. J’aime ma langue. Je l’écris avec soin, je la parle avec tout le respect que je lui dois et j’ai la ferme intention d’élever mes enfants dans cette langue. Il devrait en être de même pour tous les francophones d’Amérique du Nord».

L’engagement porte ses fruits
Donc, engagez-vous notamment à la CAF, à la FSC,  au IPMC et au Délit. Il serait ici opportun de saluer l’initiative du Prince Arthur Herald pour avoir créé une section francophone à leur journal en ligne. Le rayonnement du fait français par n’importe quel organisme du campus est un événement en soi et cette nouvelle section francophone ne doit en aucun cas être passée sous silence: bravo!

Sur ce, Le Délit vous invite à vous engager dans tous les clubs, organisations et événements possibles et à faire rayonner le fait français, car nous, au Délit, nous suivons les traces des francophones qui nous ont précédé et nous le faisons depuis 1977…

 
Sur le même sujet: