New new new Rez
29 mars 2011
L’ouverture est retardée. Le déficit des résidences se creuse.

Il y a un an, McGill faisait l’acquisition du Courtyard Marriott au 410 Sherbrooke Ouest. Troisième hôtel à être transformé en résidence pour les étudiants de premier cycle, son ouverture était prévue pour septembre 2011, mais les travaux ne seront pas finis à temps et l’arrivée des premiers étudiants a été repoussée d’un an.

flickr.com/photos/urbanmkr/2130062784

Michael Porritt, directeur exécutif des résidences, explique que, suite à «une évaluation complémentaire» du bâtiment, l’envergure des travaux a dû être revue à la hausse. Tout comme cela avait été le cas pour Solin, New Rez et Carrefour Sherbrooke, 410 Sherbrooke connaîtra donc une augmentation du budget de rénovation que nos sources estiment «conséquente».

Sans préciser de chiffres, Michael Porritt estime pour sa part que «410 [Sherbrooke] n’a pas été sous-évaluée de façon significative. Le problème c’est le calendrier. On est passé d’un calendrier serré à un calendrier impossible pour maintenir une ouverture à l’automne 2011.»

Il explique que les erreurs d’estimation étaient dues au fait qu’il aurait fallu «éventrer le bâtiment» pour pouvoir déceler les anomalies qui ont été repérées par la suite.

McGill Residences and Student Housing a également choisi de saisir cette opportunité pour réaliser des travaux qui avaient auparavant été échelonnés sur dix ans.

Cette ouverture retardée aura un coût. Probablement plus d’un million de dollars en termes de chiffre d’affaires non réalisé. Une perte qui s’ajoute à la dette abyssale des résidences.

Pour pouvoir compenser, l’administration des résidences est à la recherche de nouvelles sources de revenus.

Michael Porritt indique ainsi qu’un espace de réunion et de conférence sera disponible à la location mais que, pendant l’année scolaire, toutes les chambres seront occupées par des étudiants.

Cette année, la location pendant l’année scolaire de suites à Carrefour Sherbrooke avait entrainé un certain nombre de désagréments pour les étudiants résidant au même étage, notamment le non-respect par les locataires de la législation sur le tabac.

Cette nouvelle résidence vient répondre à un besoin généré par l’augmentation de l’effectif étudiant. Selon les données des inscriptions à McGill, le pourcentage d’étudiants de premier cycle a augmenté de 10% au cours des cinq dernières années et continue de grimper de 2% en moyenne chaque année. La réponse du bureau des résidences à McGill est donc de continuer à agrandir sa capacité à accueillir les nouveaux étudiants. «Nous ouvrons une nouvelle résidence pour répondre pleinement à la promesse faite aux étudiants de première année qui veulent vivre en résidence» explique Michael Porritt.

Ria Rombough, directrice adjointe des Service des résidences et du logement des étudiants, surveille la mise en place d’événements et de projets, tels que RezFest et RezProject, qui cherchent à développer un sentiment d’appartenance à une communauté chez les étudiants en résidence. La nouvelle résidence, qui sera baptisée Résidence Mosaïque (si le nom est approuvé par l’administration, le Sénat et le Board of Governors), aura notamment pour particularité une cuisine communautaire, un espace qui se veut propice aux échanges. «Nous espérons, entre autres, organiser des ateliers de cuisine, des heures de repas partagées chaque semaine, et des dialogues à propos de la sécurité alimentaire et du développement durable» détaille Ria Rombough.

 
Sur le même sujet: