Paloma Faith
23 novembre 2010

Lundi, soirée de production de votre Délit chéri. Les membres de l’équipe éditoriale triment dur à leur poste de travail respectif. Rien n’est laissé au hasard. 21 heures: on ressent une baisse d’énergie, c’est le temps de revigorer les troupes. Rien de mieux qu’un échange musical pour se changer les idées et découvrir de petites merveilles.

C’est grâce à ces trocs musicaux que j’ai découvert Paloma Faith. Mon premier contact avec elle a été son single le plus connu, «New York». Le refrain accrocheur très soul, les paroles et le côté rétro m’ont tout de suite séduite. Par la suite, les chansons «Stone Cold Sober», «Do You Want the Truth or Something Beautiful?» et «Romance Is Dead» se sont enchaînées sur ma liste d’écoute préférée.

Alice Hawkins

Paloma Faith Blomfield est une chanteuse et une actrice anglaise. Née à Londres d’un père espagnol et d’une mère anglaise, elle a exécuté plusieurs performances durant ses études en danse contemporaine à la célèbre Northern School of Contemporary Dance, en tant que chanteuse de cabaret burlesque, assistante de magicien et modèle. Elle fût abordée par un agent de Epic Records après l’une de ses prestation dans un cabaret.

Son audition ne se passa pas aussi bien qu’on peut le croire, car Faith eût l’audace de demander à l’agent d’éteindre son cellulaire pendant sa prestation, requête que l’homme a refusé de satisfaire. C’est à ce moment que l’artiste décida de partir en claquant la porte. Neuf mois plus tard, le gérant la rappelait pour signer un contrat.

La chanteuse ne nous cache rien: elle admet vouloir être célèbre, vue et admirée de tous. Bien qu’elle ait longtemps vécu comme une bohème, elle confesse avoir un style de vie excessif. Les critiques la comparent à Amy Winehouse, sa consœur britannique, une comparaison surprenante aux yeux de l’intéressée qui ne trouve aucune ressemblance vocale entre elle et Winehouse. Il faut pourtant admettre que le style des deux chanteuses est très similaire. Paloma Faith est anticonformiste, autant du côté musical que vestimentaire. Oubliez les stéréotypes hollywoodiens; la chanteuse à la crinière rouge flamme n’acceptera jamais de se fondre dans le moule hypersexué des chanteuses pop et préfère miser sur la qualité de sa musique.

Elle a aussi embrassé une courte carrière d’actrice. On a pu la voir en 2007 dans le film St. Trinian’s où elle tenait le rôle d’Andréa, une écolière. En 2009, Terry Gilliam l’a choisie pour interpréter la copine du diable dans le long métrage The Imaginarium of Doctor Parnassus, aux côtés du défunt Heath Ledger et de Johnny Depp. L’artiste trouve d’ailleurs qu’une carrière d’actrice correspond mieux à ses anciennes expériences de danseuse de cabaret.

Il va sans dire que Paloma Faith a trouvé sa vocation en tant que femme de divertissement. Avec sa voix sortant de l’ordinaire et son style flamboyant, ses performances sont de plus en plus sollicitées.

 
Sur le même sujet:
28 septembre 2010