L’expression du coloré et du vivant
3 novembre 2010
C’est avec simplicité, sérénité, couleurs et fraîcheur que Complètement Maroque marque le coup d’envoi du onzième Festival du monde arabe de Montréal.

Arabitudes est le thème de cette année pour le Festival du monde arabe de Montréal, qui s’amorçait le 29 octobre avec le vernissage de Complètement Maroque. Organisée en collaboration avec l’Office national marocain du tourisme, l’exposition se tient en marge du festival jusqu’au 30 novembre dans la galerie du Cinéma du Parc.

À défaut d’une galerie plus grande ou plus traditionnelle, Complètement Maroque profite d’une grande visibilité puisqu’elle est offerte à la vue des nombreux passants du Cinéma du Parc. L’exposition, qui n’occupe que quelques murs, présente plusieurs photographies de Martine Michaud et quelques tableaux de Raja Hammoud, l’artiste-peintre montréalaise d’origine libanaise. Les œuvres sont divisées en plusieurs catégories, représentant chacune une facette du Maroc: «Terre des couleurs», «Terre des ombres et lumières» ou encore «Terre des femmes», pour n’en nommer que quelques unes.

Parmi sa collection de photographies, Martine Michaud a choisi de prendre et d’exposer celles illustrant autant les grandes villes que les régions retirées du paysage aride berbère. Plutôt que de produire des portraits figés, elle préfère les lieux colorés qui sortent de l’ordinaire. Grâce à son regard unique, elle réussit à immortaliser avec justesse la diversité des gens et des paysages d’un seul et même pays. Raja Hammoud, pour sa part, expose avec une unité de lumière et de couleurs son double héritage et ses racines multiculturelles.

Le groupe algérien Djmawi Africa inaugurait également l’ouverture du festival à l’Astral. Plusieurs autres spectacles et activités suivront au cours des deux prochaines semaines. Parmi les tours de force du Festival du monde arabe cette année, la participation du Ballet national algérien est à souligner.

Grâce à la collaboration de l’Ambassade algérienne au Canada et du Ministère algérien de la Culture, le Ballet national algérien donnera une représentation le 10 novembre prochain au Théâtre Maisonneuve à la Place des Arts. Les vingt six danseurs et musiciens feront virtuellement halte dans chaque région du pays et revêtiront costumes et  bijoux pour raconter la diversité de l’Algérie traditionnelle.

Côté cinéma, une série de films arabes en provenance de plusieurs pays sera à l’affiche à l’ONF jusqu’au 7 novembre. Le Cinéma du Parc participe en ajoutant à sa programmation du 5 au 7 novembre plusieurs films arabes, dont le Littoral de Wajdi Mouawad. Outre le cinéma, les opéras arabes, les troupes de danse et plusieurs expositions sont à ne pas manquer.

Grâce à la pluralité de sa programmation, le festival nous prouve que la culture arabe est toujours aussi colorée et vivante.

Le Festival du Monde Arabe se poursuit jusqu’au 14 novembre. Pour plus d’informations :www.festivalarabe.com

 
Sur le même sujet: