Fortune Cookie
16 février 2010
Pour l’honneur de nos équipes

Avec le début des Jeux Olympiques à Vancouver, les Canadiens se remémorent les Jeux de Calgary et de Montréal. Je profiterai de la fièvre olympique canadienne pour retracer l’histoire et les enjeux reliés aux Jeux Olympiques, en Asie cette fois.

Les premiers Jeux Olympiques en Asie étaient prévus pour 1940 à Tokyo en été et à Sapporo en hiver, mais la guerre les a empêchés de se dérouler. Il a donc fallu attendre vingt-quatre ans pour voir les Jeux se déplacer enfin à Tokyo en 1964. Il s’agit là d’un événement significatif au point de vue technologique, avec la construction de la première ligne de train haute vitesse au monde, le début de la transmission télévisée par satellite et la démocratisation de la télévision. En effet, plus de 84% de la population du Japon a observé la cérémonie d’ouverture à la télévision. Cette popularité de la télévision a à son tour eu un effet fort important sur l’industrie du cinéma: de jeunes réalisateurs en ont profité pour réaliser des films politiquement engagés, reflets des mouvements étudiants actifs à l’époque.

Seulement huit ans plus tard, les Jeux reviennent au Japon, cette fois-ci à Sapporo pour les Jeux d’hiver de 1972. Cette année est marquée par quelques incidents perpétrés par des mouvements d’extrême gauche, tels que le massacre de l’aéroport de Lod, commis par trois membres de l’Armée rouge japonaise.

Trente-cinq ans après la fin de la guerre de Corée, la Corée du Sud accueille les jeux d’été de Séoul en 1988. Ces jeux ont quant à eux été définitivement entachés par le scandale du dopage du coureur Ben Johnson. Sur le plan politique, la Corée du Nord demande à être co-hôte des jeux, mais le Comité International Olympique refuse. Face à cette décision, le pays décide de ne pas participer au Jeux et par solidarité, Cuba, l’Éthiopie et le Nicaragua ne participent pas non plus.

Les jeux d’hiver de 1998 ont lieu à Nagano au Japon. S’il n’y a que peu de faits marquants cette année-là, il est tout de même intéressant de noter que le pays hôte a été choisi en 1991, la même année que l’explosion de la bulle économique japonaise, événement qui mena le Japon vers une crise économique au cours de la décennie.

Finalement, viennent les jeux de Pékin en 2008. Le choix de la Chine été contesté en raison de plusieurs controverses entourant le pays, notamment le manquement au respect des droits de l’Homme, la censure médiatique, les problèmes environnementaux, l’indépendance du Tibet et de Taiwan (qui est présent au jeux sous le nom de Chine de Taipei), pour ne citer que ces quelques points. Malgré cela, tous les pays se présentent aux Jeux, et ces derniers se déroulent dans le calme.

Le fortune cookie de la semaine: «Au nom de tous les concurrents, je promets que nous prendrons part à ces Jeux […] dans un esprit chevaleresque, pour la gloire du sport et l’honneur de nos équipes.» –Serment de l’athlète

 
Sur le même sujet:
10 novembre 2009
6 octobre 2009
23 mars 2010