Flagrant délit de tendresse
16 février 2010
ÉPISODE 17 Résumé des épisodes précédents: Francis, un jeune québécois étudiant à McGill, a rencontré Delilah, une T.A. rousse et farouche. Après maints rebondissements, Delilah et Francis sont en froid. Les amoureux sont-ils définitivement séparés? Leur désir brûlant les réunira-t-il?

Delilah et Emma, assises dans les fauteuils Louis XV en velours rouge de leur appartement, discutent à la douce lueur d’une lampe Tiffany en buvant du orange pekoe – avec un nuage de lait.

DELILAH: Welll, you know, it’s not that great.

EMMA (s’emportant, avec des étincelles dans les yeux): But how gorgeous, je veux dire il est tellement beau! Je veux dire, c’est cliché mais… C’est un vrai homme, fort et décidé et…

DELILAH: Tu sais quoi? Si tu le veux je te le laisse!

EMMA: Non, mais je disais pas ça dans le sens de … Franchement!

Long silence. Emma ne sait plus où se mettre et jette de brefs coups d’oeil à Delilah. Celle-ci, blasée, sirote son thé en regardant dans le vide.

DELILAH: Mais je ne te le recommande pas… Ça fait deux mois qu’on date et… bien… Il a beau avoir un corps magnifique, il a… (elle hésite et finalement, avec un sourire coquin) beaucoup à apprendre sur le fonctionnement du corps féminin.

Emma se lève et chuchote à l’oreille de Delilah, qui pouffe avec elle et lui assène un coup de coussin. La sonnette de la porte se fait entendre.

EMMA: Tu attends quelqu’un?

DELILAH: Non…

Toutes les deux se regardent, et Emma fait signe à Delilah d’y aller. Elle ouvre la porte et voit son bel étudiant, des flocons recouvrant ses cheveux châtains et ses épaules.

FRANCIS (titubant et l’oeil enflammé): Je sais que… que tu vois le numéro 9 de l’équipe, que…

DELILAH (estomaquée): How the hell do you know my address?

FRANCIS : Ben… J’ai cherché dans le bottin, tu m’avais donné ton numéro de téléphone à l’Halloween, mais je pensais bien que tu t’en souviendrais pas… Mais c’est pas pour ça que je suis venu… Je voulais te dire que je pense à toi tout le temps. J’ai laissé ma blonde hier, j’ai pas dormi de la nuit, j’ai un peu bu, O.K., mais je…

Francis plante son regard dans les yeux de Delilah.

FRANCIS: Je voudrais vraiment qu’on se revoie.

 
Sur le même sujet: