Un spectacle monstre
4 novembre 2008
Le vieux Stade olympique montréalais a vibré au son des moteurs de VTT, de camions monstres et de jet-cars samedi dernier, alors que des dizaines de milliers de fans ont célébré le dixième anniversaire de l’événement Monster Spectacular.

À partir de dix-sept heures, le parterre du stade a été monopolisé par des bolides et leurs pilotes, venus de partout en Amérique du Nord. L’événement, qui avait rassemblé plus de 50 000 personnes lors de sa dernière représentation, a su attirer encore une fois bon nombre de Québécois, qui ont eu l’occasion de rencontrer et de discuter avec leurs pilotes favoris pendant plus d’une heure avant le spectacle.

Le propriétaire du Bigfoot Brutus, Chris Bergeron du Michigan, avait quelques mots à donner en conseil à ceux qui souhaiteraient conduire une de ces machines. Il suffit de «commencer à travailler sur la mécanique d’un camion, et vous aurez la chance de le conduire avant chaque spectacle.» Allant dans le même sens, Trey Mayers du Weapon One, a dit qu’il fallait commencer par «aider les pilotes et faire partie de l’équipe.» Il semblerait en fait que l’industrie soit toujours à la recherche de nouveaux pilotes, à en croire Chris Bergeron, qui ajoute qu’une simple «expérience en course amateur» est requise.

Dan Patrick, qui conduit le Samson, affirme que le milieu de la course de camions monstres est en train de changer. Ayant lui-même construit son imposant bolide, le pilote affirme que la majorité des autres véhicules sont «construits et entretenus collectivement, par une équipe», et que les «conducteurs sont engagés pour les courses».

Le spectacle s’est amorcé avec une course de VTT en ligne droite pendant que les camions monstres étaient présentés individuellement par l’animateur. Par la suite, la foule a eu droit à une série de courses entre les immenses bolides, qui devaient sauter au-dessus de carcasses de voitures. Les spectateurs ont apprécié l’apparition de deux jet-cars, des voitures miniatures auxquelles on avait joint une turbine d’avion qui pouvait cracher du feu. C’est donc dans une forte odeur de kérosène que le public a ensuite dégusté la prestation de Megasaurus, le monstre métallique cracheur de feu qui comble sa faim en déchiquetant des voitures. Ses rugissements rauques, aussi forts que comiques, ont été accueillis par les rires et les applaudissements du public.

La deuxième partie du spectacle semblait axée sur une thématique de la destruction. La performance en style libre des camions monstres est à souligner. Pour plusieurs, elle s’est terminée par un abandon, de la fumée, du feu, et l’aide des pompiers. Les spectateurs ont ensuite été comblés par le sacrifice de deux véhicules récréatifs et d’une chaloupe – qui avait déjà souffert en raison des jet-cars. Le spectacle s’est terminé avec un demolition derby classique, où le vainqueur a dû être évacué de son véhicule en flammes, qui fumait déjà depuis plusieurs minutes.

L’événement Monster Spectacular sera de retour à Montréal en avril 2009.

 
Sur le même sujet: