Trouver son #RienDeMoins
8 novembre 2016 - Image par Tarek Al-Nosir
La firme Alesse se lance dans le mentorat pour jeunes femmes.

Le 1er novembre dernier, la salle Lev Bukhman de l’Université McGill accueillait un événement de mentorat insolite. Des dirigeants de différentes industries offraient cette formation aux jeunes étudiant·e·s de McGill, mais surtout aux jeunes femmes. Cette initiative, #RienDeMoins, a été organisée par l’entreprise pharmaceutique Alesse. En présence d’Alexandre Despatie, Nathasha Gargiulo, et plusieurs autres mentor·e·s exceptionnel·le·s, les jeunes ont eu droit à une expérience exceptionnelle.

Le mentorat en speed-dating

Le format de l’événement était assez interactif. Les participant·e·s potentiel·le·s. devaient prendre un rendez-vous de dix minutes à l’avance. Puis, à leur arrivée à l’événement, ils avaient l’occasion de choisir un ou une mentor·e, et pouvaient poser toutes sortes de questions, que ce soit sur leur parcours, pour demander des conseils, ou alors pour écouter des idées de projets. Des mentors œuvrant chez Pfizer (pharmaceutique), Evenko (événementiel), ou dans le fitness étaient présents pour partager leur expertise en communication, en marketing ou sur la fondation d’entreprise.

De champion olympique à mentor

Alexandre Despatie, après sa prolifique carrière sportive (deux fois médaillé d’argent en plongeon, ndlr), est maintenant acteur et animateur à la télévision. Concernant l’importance de son rôle auprès des jeunes entrepreneur.e.s potentiel.le.s, Alexandre confiait au Délit vouloir inspirer les jeunes par son histoire, mais également vouloir être inspiré par les leurs. Malgré le fait qu’il ait atteint les plus hauts sommets, il a lui aussi traversé bien des défis au quotidien avant d’y arriver. Il explique que dans le sport, on se concentre sur la compétition, alors que ce n’est que le produit final d’un processus bien plus grand que tous les sportifs suivent avant celle-ci. Son but est donc «d’humaniser la carrière sportive et la personne [qu’il est] parce qu’on est tous connectés d’une manière ou d’une autre». Enfin, il veut motiver les jeunes à travailler pour atteindre leurs objectifs, quelles que soient leurs ambitions

Une inspiration montréalaise

C’est l’animatrice de Virgin Radio 96.9 et Entertainment Tonight Canada Natasha Gargiulo qui était la tête d’affiche féminine de l’événement. Le parcours de Natasha est caractérisé par la persévérance et la passion. Rêvant d’étudier dans le domaine des médias, elle est refusée dans un programme à Concordia lors de sa première tentative. Elle renchérit d’efforts et finit par être admise l’année suivante. Pendant ses trois ans de baccalauréat, elle travaille également chez Tommy Hilfiger. Après trois ans de travail acharné et de déplacement en transport en commun depuis le West Island elle reçoit une offre de promotion chez Tommy Hilfiger, en plus d’une voiture, à condition qu’elle promette de renoncer à un emploi dans son domaine d’études pour 3 ans. Natasha refuse l’offre et cogne aux portes des studios de radio et de télévision pour décrocher un emploi. Aujourd’hui, elle est une des figures de proue du monde des médias montréalais et canadiens. Pour elle, sa présence à l’événement #RienDeMoins était d’une importance capitale. Elle juge ce genre de mentorat nécessaire parce qu’elle n’a personnellement «pas eu quelqu’un pour [l’inspirer] ou [l’aider], et [elle] pense que c’est très important que tout le monde ait cette chance».

Quel est votre #RienDeMoins?

Le nom #RienDeMoins (#NothingLess, en anglais, ndlr), est bien choisi. L’initiative d’Alesse vise à encourager les jeunes entrepreneur·e·s, et plus particulièrement les jeunes femmes, à toujours viser plus haut, à ne pas se contenter du minimum. Bref, tous devraient se poser la question: «Quel est mon #RienDeMoins?» , et travailler à l’atteindre. Avec du mentorat et de l’encadrement, rien n’est impossible. 

 
Sur le même sujet: