Des logements étudiants abordables et durables

L’UTILE annonce un nouveau projet immobilier financé par Ottawa et Montréal.

Alexandre Gontier | Le Délit

La mairesse de Montréal Valérie Plante et le ministre fédéral du Patrimoine Steven Guilbeault ont annoncé un projet conjoint avec l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) lors d’une conférence de presse jeudi le 3 juin. Le projet de construction, appelé Rose des vents, permettra à des étudiant·e·s postsecondaires de trouver un logement sûr et abordable à Montréal.

Un projet vert et socialement responsable

L’immeuble de six étages sera situé à proximité des divers services et commerces dans l’écoquartier du Technopôle Angus de l’arrondissement Rosemont–La-Petite-Patrie. La Rose des vents comportera un total de 123 logements, dont 37 pour lesquels le loyer sera équivalent à 78% du loyer médian du secteur. Les étudiant·e·s en situation de précarité financière seront les premier·ère·s à recevoir des places dans ces logements abordables, dont certains seront aussi occupés par des individus qui ne sont pas aux études ainsi que par des familles.

Credit AdHoc Architectes, courtoisie de l’UTILE

À Montréal, plusieurs étudiant·e·s sont forcé·e·s de choisir la colocation pour parvenir à payer leur loyer. Iels sont donc en compétition avec les familles à la recherche d’appartements comportant plusieurs pièces. En créant des logements spécifiquement adaptés aux besoins des étudiant·e·s, la Rose des vents libérera de la place sur le marché pour des familles qui ont besoin d’appartements spacieux.

De plus, le projet sera intégré à une boucle énergétique formée par les autres bâtiments de l’écoquartier, ayant ainsi pour effet de réduire la consommation d’eau potable et d’énergie à l’échelle du Technopôle Angus. La conception du projet vise la certification en architecture durable LEED Platine, soit la plus haute distinction possible du système d’évaluation des bâtiments écologiques, qui est décernée par le Conseil du bâtiment durable du Canada. Elle permettra à la Rose des vents d’afficher une réduction d’environ 40% de la consommation énergétique et de presque 60% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux exigences du Code national de l’énergie pour les bâtiments du Canada de 2015.

Credit AdHoc Architectes, courtoisie de l’UTILE

Un partenariat fructueux

L’UTILE est une entreprise d’économie sociale unique en son genre puisqu’elle œuvre dans le développement, l’opération, la promotion et la recherche sur le logement étudiant abordable au Québec. Autrement dit, l’UTILE est la seule compagnie immobilière qui concentre ses activités dans les demandes du marché locatif spécifiquement au sein de la population étudiante québécoise. La compagnie opère déjà un immeuble de 90 logements en face du Parc Lafontaine. « Avec la construction de ce second projet, l’UTILE démontre qu’il est possible de développer des projets ambitieux, abordables et durables qui améliorent l’accès au logement et la qualité de vie de la population étudiante », a dit en conférence de presse Laurent Levesque, co-fondateur et directeur général de l’UTILE. Le projet compte également deux autres partenaires financiers : la Fiducie du Chantier d’économie sociale du Québec et le Réseau d’investissement social du Québec.

« Avec la construction de ce second projet, l’UTILE démontre qu’il est possible de développer des projets ambitieux, abordables et durables qui améliorent l’accès au logement et la qualité de vie de la population étudiante »

Laurent Levesque, directeur général et co-fondateur de l’UTILE

→ Voir aussi : Les conditions d’habitation étudiante ignorées

Le ministre Guilbeault a annoncé que le projet recevra le soutien du gouvernement fédéral grâce à un prêt à faible intérêt de 20 millions de dollars. Cet investissement du gouvernement fédéral est rendu possible grâce au Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCIL) de la Stratégie nationale sur le logement (SNL).

« Lorsque les gens ont un logement sûr et stable, ils acquièrent la confiance nécessaire pour réussir et réaliser leur potentiel »

Steven Guilbeault

La Ville de Montréal misera aussi sur ce projet en y investissant 4,3 millions de dollars. « La réalisation prochaine de La Rose des vents […] viendra non seulement répondre à un besoin criant pour du logement abordable dans un quartier central de la métropole, mais elle s’inscrit aussi dans la relance verte et inclusive qui s’y amorce » a souligné la mairesse Plante.


Articles en lien