McGill College pourrait être rénovée – Le Délit
McGill College pourrait être rénovée
Par · 26 février 2019
Une potentielle avenue semi-piétonne est toujours sur la planche à dessin.
Image par Iyad Kaghad

Le campus de l’Université McGill subit depuis plusieurs années une série de rénovations pour les infrastructures et le futur des établissements. Pensons aux travaux de décontamination d’amiante, à la reconstruction de la rue McTavish et de la façade de la bibliothèque Schulich. L’avenue McGill College est présentement sujette à une étude dans le but de rendre l’espace plus accessible aux piétons et ainsi créer une ambiance non seulement autour du campus, mais sur toute la longueur de l’axe routier.

L’étude de l’OCPM

Selon le rapport officiel de l’office de consultation publique de Montréal (OCPM) : « L’avenue McGill College s’étend de la Place Ville-Marie jusqu’à l’Université McGill [et] offre une vue unique sur le Mont-Royal : [elle] abrite les principaux édifices de prestige de la ville. Elle donne ainsi accès à une offre commerciale importante en surface et en galeries souterraines. » Avec le réaménagement actuel de la rue Sainte-Catherine et les futurs travaux de la station du réseau express métropolitain (REM), la ville de Montréal souhaite revoir la vocation de l’Avenue McGill College. L’OCPM, mandaté par le comité exécutif de la ville de Montréal, invite les Montréalais à imaginer l’aménagement de la place. Toutefois, cette avenue est considérée comme un axe important pour la circulation routière puisqu’elle relie, du nord au sud, l’Université McGill à la Place Ville-Marie : l’idée de la rendre complètement piétonne est donc quasi impossible. L’OCPM recommande la création de deux « lacettes » à chaque extrémité de l’avenue McGill College. L’espace serait donc partagé entre les piétons et les automobilistes avec les voies de circulation retranchées de moitié.

Une avenue, trois ambiances

Le rapport de 94 pages fait l’état des lieux et présente la possibilité de créer trois ambiances différentes. Au nord, un espace de séjour verdi et tranquille raccordé au campus de l’Université McGill. Au centre, un espace partagé entre l’avenue du Président-Kennedy et la rue Sainte-Catherine Ouest où se trouvera la future station du REM. Finalement, au sud, l’animation sera de mise avec plusieurs connexions aux commerces de la place et de l’esplanade de la Place Ville-Marie.

Selon le rapport de l’OCPM,  « La réflexion sur l’identité de cet espace doit à la fois traduire l’esprit du lieu et évoquer le dynamisme et la spécificité montréalaise. Elle pourrait, par exemple, se situer au confluent des divers labels de Montréal : Ville UNESCO de design, Ville de l’innovation, Ville de savoir, Métropole culturelle, Ville riche en capital social, etc. À l’instar des participants, la commission est d’avis que le réaménagement de l’avenue McGill Collège est l’occasion d’unifier et de renforcer, par différents aspects, ces diverses identités ».

Une occasion de mise en valeur

Selon le rapport, « ce réaménagement est une opportunité de mettre en scène le caractère unique de l’avenue McGill College ». Il s’agit donc de redonner aux Montréalais et Montréalaises la dimension patrimoniale naturelle (le Mont Royal), matérielle (la Place Ville Marie), et immatérielle (l’histoire de Montréal). Ces travaux traduisent une volonté de la part de l’OCPM et des participants à l’étude de créer une expérience au cœur de Montréal. Reste maintenant à savoir si l’administration de Montréal ira de l’avant avec de telles recommandations. Rappelons que l’administration Plante a repoussé la piétonnisation de l’avenue et qu’elle annonçait dans un communiqué transmis au début du mois de février 2019 que le mandat avait été donné à l’organisme Fondation Villes Nouvelles Canada. Le projet n’est alors, pour le moment, qu’une étude, un rapport, et plusieurs maquettes. La vision sur l’avenir de la place n’étant pas précisée, du moins pour le moment, le projet reste sur les planches à dessin.

 
Sur le même sujet:
17 septembre 2016