Une vidéo pour des toilettes
19 février 2013
Les toilettes de Saint-Laurent sont un «héritage».

La vidéo, accompagnée d’une doucereuse musique, amène presque les auditeurs à pleurer. Durant une minute, les toilettes du Cégep sont montrées multicolores, une véritable fresque de graffitis. Puis s’en suivent des images de murs beiges, fraîchement repeints.
Une tragédie pour les élèves du Cégep de Saint-Laurent, qui considéraient ces toilettes comme un emblème de leur bâtiment, un «patrimoine culturel étudiant et artistique», selon le blog artistique Félin Acousmatique.
En effet, le 12 février a vu les toilettes du bâtiment repeintes en beige, pour cacher les nombreux graffitis.
L’Administration justifie son action en expliquant que «le collège est très soucieux de son image […] surtout à son activité des Portes ouvertes», qui étaient organisées ce 13 février dernier.
La colère ne s’arrête pas là. L’Association facultaire étudiante de science politique et droit (AFESPED-UQAM) a dévoilé le 12 février dernier que le Directeur Général (DG) du Cégep de Saint-Laurent était aussi dans le Conseil d’Administration de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Le lien a donc été fait entre ce nouveau coup de peinture à Saint-Laurent et les travaux jugés illégitimes par les étudiants dans le Café Aquin à l’UQAM (voir Réouverture du Aquin à l’UQAM du 25 janvier 2013).
Les étudiants de l’Université se sont donc alliés à ceux du Cégep pour condamner une administration qui ignore la «totale liberté d’expression [donnée pour repeindre] les murs près des toilettes».
Quelques heures avant l’ouverture des Portes ouvertes, plusieurs jeunes se sont retrouvés, pots de peinture en main, pour «faire revivre l’art dans Saint-Laurent» une fois de plus, malgré les avertissements des services de sécurité.
En peu de temps, tous les murs resplendissaient de nouveau de plusieurs couleurs, même si le résultat est loin d’être celui de dix ans de dur labeur.
Pour le blogueur de Félin Acousmatique, la morale de l’histoire est claire: «les étudiant-e-s sont plus forts que l’administration».

 
Sur le même sujet: