Des super-héros à Montréal
18 septembre 2012 - Image par Benoit Godbout
Le Délit a fait son tour de la convention.

C’est vendredi dernier, le 14 septembre, que j’ai assisté à l’ouverture officielle du ComicCon en tant que journaliste, mais aussi en tant que fan de mes héros de jeunesse. Pour n’importe quel adepte de séries télévisées de science-fiction, de bande-dessinée et de jeux vidéo, le Comiccon de Montréal est devenu un incontournable. Depuis maintenant six ans, acteurs, artistes et collectionneurs se donnent rendez-vous pour rencontrer les amateurs.

En raison de la forte demande pour l’événement cette année, les organisateurs ont opté pour le Palais des Congrès, plus spacieux que la Place Bonaventure. L’ajout d’une journée supplémentaire au programme souligne aussi l’augmentation de la demande.

Impossible de manquer ces hordes de fanatiques qui, pour l’occasion, se costument en personnages de tous genres; de Master Chief (de la franchise Halo) au quatuor de S.O.S. Fantômes, ces costumes —qui représentent des heures de travail— sont à eux seuls un divertissement. Mais les véritables attractions, ce sont ces vedettes du fantastique et de la science-fiction.

En cette journée d’ouverture, les grands noms de l’événement n’étaient pas encore au rendez-vous. J’ai tout de même pu y voir Will Wheaton (Stark Trek, The Big Bang Theory) qui déjà attirait les masses. Les artistes abondaient à leurs kiosques, présentant des projets allant de ceux encore à la conception jusqu’aux classiques que l’on n’a plus besoin de nommer. Certains objets de collections, comme la fameuse Gran Torino de Starsky & Hutch, ou la Mystery Machine de Scooby-Doo, ont su ravir mon cœur d’éternel enfant, tout comme celui de centaines d’autres admirateurs.

Le Comiccon, c’est aussi l’occasion pour plusieurs vendeurs et collectionneurs d’aller vendre de multiples objets de collection: des figurines, des films, des artefacts de personnages de fiction, et surtout, mais surtout, des milliers et des milliers de bandes-dessinées; de Captain America à Superman, en passant par Green Lantern et Batman.

Si cette journée d’ouverture s’est déroulée dans le calme, la fin de semaine s’annonçait beaucoup plus achalandée, avec un événement unique en son genre: la présence de William Shatner et de Patrick Stewart, respectivement les capitaines Kirk et Picard de la fameuse série Stark Trek. Mis à part ces géants des petit et grand écrans, étaient aussi présent des légendes comme Malcom Mcdowell (Orange mécanique), James Marsters et Nicholas Brandon (Buffy contre les vampires), et j’en passe!

En somme, le Comiccon de Montréal s’est encore démarqué par des invités extraordinaires, des artistes chaleureux et sympathiques et une bonne organisation. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’y aller cette année, il est fort probable que l’événement se répète dans les années à venir. Parole de fan, vous ne serez pas déçus!

 
Sur le même sujet: