La cuisine ferme à minuit, ouvre à midi
1 février 2011
Pour les végétaliens du campus, la fin était proche.

Le collectif Midnight Kitchen a annoncé mardi dernier sur son site la fermeture à échéance indéterminée de son service de distribution de cuisine végétalienne les midis de semaine. Les bruits d’estomac des végétaliens, privés de leur seule source de ravitaillement à l’université, ne se sont cependant pas fait entendre très longtemps car deux jours plus tard, la liste d’envoi recevait l’annonce du nouveau départ des activités culinaires du collectif.

Victor Tangermann

Il semble que beaucoup de confusion entre les membres responsables des activités au sein de l’Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM) et le collectif soit à l’origine de la fermeture momentanée. Pauline Gervais, directrice générale de l’AÉUM, «a accompagné [mardi] Anushay Khan [vice-présidente clubs et services, NDLR] afin d’informer le collectif que leur permis était arrivé à échéance et qu’ils devaient cesser leurs opérations». Madame Gervais affirme leur avoir rappelé que, depuis le mois de novembre 2010, Madame Khan a expédié plusieurs courriels au collectif afin de les informer que leur permis venait à échéance le 21 janvier 2011 et que pour le renouveler ils devaient fournir des informations précises quant aux personnes accréditées au niveau de la réglementation sur l’hygiène et la salubrité des aliments».

La directrice générale de l’AÉUM dit que le règlement du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, en vigueur depuis 2008, requiert qu’«une personne formée [soit] présente en tout temps ou [que] dix pour cent des membres du personnel affecté à la préparation des aliments [soient] formés». Parmi les vingt cuisiniers, deux on été formés en 2009, selon Dominic Popowich, un des membres de Midnight Kitchen, ce qui rempli le quota demandé.

Pourtant, Midnight Kitchen n’aurait pas reçu le présumé e-mail portant l’attention sur le renouvellement requis, envoyé le 13 décembre selon les dires de la VP Anushay Khan. Informés, ils l’ont été à priori le 10 janvier, soit une semaine avant l’échéance de leur permis. À ce moment là, ils ne possédaient pas les numéros d’attestation des deux travailleurs certifiés, envoyés à la mauvaise adresse; ils avaient compris qu’ils devaient certifier plus de membres pour pouvoir rouvrir, et qu’ils risquaient une amende de deux mille dollars si le collectif ne cessait pas ses opérations.

Finalement, il a suffit de retrouver les numéros d’attestation d’hygiène et de salubrité par le biais de l’établissement de formation, puis de les communiquer à Pauline Gervais, pour qu’elle puisse faire le renouvellement. Tant de complications alors qu’ironiquement avant 2008, Midnight Kitchen cuisinait dans le calme du bâtiment de l’AÉUM, sans que jamais un inspecteur ne se préoccupe de son hygiène ou des compétences de ses membres en la matière, et ce depuis 2003.

 
Sur le même sujet: