N’oublie pas mon petit soulier…
2 décembre 2008
Le Délit vous propose, à l’approche du temps des fêtes, un guide cadeaux rempli d’idées originales. Les moins inspirés d’entre vous y trouveront certainement leur compte.

Le marché montréalais

Innover en multimédia ne suffisait pas à la Société des arts technologiques (SAT). C’est pourquoi, en 2003, elle s’est lancée dans la promotion du design d’ici avec la souk@sat, qui se tiendra du 11 au 14 décembre. Ce marché annuel et convivial réunit sur le plancher de la SAT une bonne poignée de créateurs montréalais émergents, parmi lesquels on peut circuler à son aise. Ils y trouvent un espace de diffusion, et le public avide de découvertes y trouve son compte. Dans cette sorte de Salon des métiers d’arts underground, les plus récentes créations de la ville sont réunies pour faciliter le magasinage des fêtes et toutes sortes d’objets de mode et de décoration sont accessibles à de tout petits prix!

Société des arts technologiques: 1195, boulevard Saint-Laurent.

Art pour tous

Headquarters, une galerie et boutique sur deux étages de la rue Amherst, présente la troisième édition de l’exposition collective It’s Probably Worth More Than That, le 12 décembre prochain entre 19h et 23h. Tyson et Angie, les propriétaires, entretiennent des liens avec plusieurs artistes locaux et internationaux à l’année longue, pour remplir les étalages de la boutique. Mais pour cette occasion spéciale, ils prendront d’assaut les locaux de Headquarters avec leurs œuvres d’art visuel, en se donnant pour règle de ne pas demander plus de cent dollars pour chacune. Certains imprimés peuvent se vendre à un prix aussi bas que dix dollars – les toiles originales sont plus chères – et cela permet aux amateurs d’art d’offrir des cadeaux personnalisés et uniques. On nous promet même des dents de céramique, sculpture originale d’Aya Kakeda.

Headquarters: 1649, rue Amherst.

Des cadeaux artisanaux

Si vous êtes de ceux qui, année après année, vous creusez la tête à la recherche d’idées cadeaux, le Salon des métiers d’art pourrait bien sauver la mise. L’événement, qui en est à sa 53e édition, succédera au Salon du livre dans le hall d’exposition de la Place Bonaventure. Du 5 au 21 décembre, artistes et artisans québécois s’y poseront pour nous offrir leurs créations, juste avant la période des fêtes.
Dans un souci de variété, les exposants de l’édition 2008 du Salon comptent bien en offrir pour tous les goûts. Bijoux, cuir, vaisselle, vêtements et papeterie, en plus de quelques produits du terroir à en faire saliver plus d’un, il est à parier que plusieurs y trouveront l’inspiration qui leur manquait pour leurs cadeaux cette année.

Place Bonaventure.

Comme sur un lit de plumes

Le Nid de la cigogne offre une panoplie d’objets tout au naturel pour le bébé. Aucun produit chimique n’entre dans la confection des suces, des hochets, des crèmes pour la peau et autres produits offerts dans cette boutique de la rue Saint-Viateur. Tous les vêtements y sont, par ailleurs, faits à la main, et le commerce offre une large sélection de jeux. Le projet est né d’un désir de retourner aux traditions, à une époque où les couches étaient encore en coton et lavables, où le bébé naissant était un cadeau de la cigogne. Le magasin, minimalement décoré, est un vrai lieu de détente. Fini le magasinage stressant. Une simple visite au Nid de la cigogne vous donne l’envie d’être cajolé… naturellement!

Si vous cherchez des idées cadeaux pour des nouveaux parents, ne manquez pas non plus la boutique Tralala, située sur la rue Fairmount, dans le Mile End. Cette friperie offre des vêtements pour les enfants de 0 à 10 ans, de même qu’une sélection de vêtements de maternité. Sa spécificité? Tralala n’accepte en consignation que les vêtements de haute qualité. Voilà l’occasion, donc, d’offrir un ensemble en excellent état pour une fraction du prix.

Le Nid de la cigogne: 268, rue Saint-Viateur Ouest.
Tralala: 363, rue Farmount Ouest.

 
Sur le même sujet:
5 février 2013
22 novembre 2011
30 octobre 2007