Aventure à la nuit blanche
19 février 2008
Tu es un étudiant de McGill. Tu es en relâche une semaine avant tout le monde. C’est le soir du 1er mars 2008. Tu rêves de t’évader de l’hiver, de la slush et de la goutte qui te pend au bout du nez.

Si tu es bien nanti, va au 27.
Si tu as deux examens et trois travaux à rendre pour la première semaine de mars, va au 2.
Si tu ne sais pas trop quoi faire, va au 7.


Pxl
1. Il n’y a rien à faire ici. Ceci n’est pas un texte à lire dans l’ordre. Ce n’est pas beau de tricher… Retourne à l’introduction et recommence. Fais un choix, t’es capable.


Pxl
2. Tu tentes en vain de relire une phrase de huit lignes pour la troisième fois. Les traits tirés, tu décides d’aller chercher un café. Dans le sous-sol de la bibliothèque, sous l’éclairage rassurant des néons, tu t’apprêtes à vivre le moment le plus excitant de ta journée. Tu vas essayer de te faufiler incognito avec ton café dans la bibliothèque, en évitant les agents de sécurité. Si tu es hard core, tu essaieras aussi d’importer illégalement un bagel. Le suspense s’arrête ici pour toi. Ne lâche pas, l’été s’en vient.


Pxl
3. En remontant vers Mont-Royal, tu te perds dans tes pensées. Tu déambules dans la rue sans trop savoir où tu t’en vas. Tout à coup, tu es tiré de tes rêveries par un coup d’oreiller derrière la tête. Ébranlé, tu réalises que tu as marché jusqu’à l’avenue Papineau. Tu es devant La Petite Licorne, transformée pour la nuit en lieu de défoulement collectif. Après avoir rendu la pareille à ton agresseur à l’oreiller, tu enfiles les gants et t’exerces au punching bag. Tu sors du théâtre libéré de ton agressivité accumulée. Zen, tu appelles Max et descends le rejoindre au 13.


Pxl
4. Tu rejoins Max au métro Champ-de-Mars. Vous vous dirigez vers les quais du Vieux-Port. Les joueurs de l’Association Ultimate de Montréal (AUM) sont là depuis 20h00 pour épater la galerie. Après leur démonstration, Max et toi vous joignez à la partie. Ça joue dur, la neige vole autant que le frisbee. Tu lances de toutes tes forces, mais un coup de vent s’empare du frisbee et l’envoie hors du quai, jusque dans le fleuve. Oups. Un peu mal à l’aise, tu décides de partir. Se tordant de rire, Max te suit jusqu’au 26.


Pxl
5. Au coin de Sainte-Catherine, tu rencontres un groupe de fêtards qui sortent de La Nuit Électronik, au Métropolis. En sueur, ils continuent de danser sur le trottoir. Pour socialiser, tu leur lances une balle de neige. Ça dégénère en une bataille amicale géante qui bloque toute la rue. Vous partez ensemble vers l’esplanade de la Place des Arts pour continuer l’affrontement glacé. Vous arrêtez finalement quand quelqu’un reçoit une motte de glace dans l’oeil. Plus de peur que de mal. Vous vous calmez au 18.


Pxl
6. Vous vous retrouvez au MAI. C’est le dernier soir de l’exposition Grandir et Mourir de Killy, un artiste haïtien installé à Montréal depuis 2004. Les sculptures à base de matériaux recyclés touchent particulièrement Max. Il te parle d’inégalités sociales et de rituels vaudou pendant que vous vous dirigez au 11.


Pxl
7. Le téléphone sonne. Tu décroches. C’est ton ami Max qui te propose de passer une nuit blanche.
Si tu acceptes l’invitation, va au 9.
Si tu refuses, va au 25.


Pxl
8. C’est vraiment bizarre que tu te retrouves ici. Tu t’es sûrement perdu. Tu fouilles dans le tas de bas dépareillés qui couvrent le sol pour retrouver ceux qui t’appartiennent avant de retourner d’où tu viens.


Pxl
9. «Une nuit blanche, génial! Par quoi on commence?» Max voudrait bien faire une activité extérieure pour débuter la soirée.
Si tu as envie d’un sport d’hiver classique, va au 15.
Si tu te sens un peu extrême, va au 4.
Si tu as plutôt l’âme artistique, va au 22.


Pxl
10. Véritables fêtards, vous vous dirigez vers le dôme lumineux qui a poussé sur le quai Jacques-Cartier. À l’intérieur, les DJ se succèdent pour faire bouger la foule. C’est comme un Piknic Electronik, mais l’hiver. Épuisés, vous échouez au 19.


Pxl
11. Tu entraînes Max jusqu’à la Place des Arts. Musique, danse, improvisation, karaoké, plusieurs noctambules sont au rendez-vous pour participer aux festivités. Après avoir assisté à Vie et mort du Petit chaperon rouge en 8 minutes ralenties, vous entrez dans une grande discussion sur le théâtre d’objets avec le grand gaillard à la langue bien pendue qui était assis à côté de vous. Max propose de le suivre.
Si tu acceptes de suivre l’inconnu volubile, va au 24.
Si tu préfères garder le contrôle de ta vie, va au 14.


Pxl
12. Vous décidez de vous rendre à la Fonderie Darling pour voir Sociétés secrètes, une exposition de photos de Jean-François Bouchard. Cette nuit, la visite se fera à la lampe de poche. Dans le noir, les «tribus» modernes immortalisées par l’artiste semblent encore plus surprenantes. Ébahis, vous vous retrouvez au 11.


Pxl
13. Ce n’est vraiment pas ce à quoi tu t’attendais. Max t’emmène, boulevard Saint-Laurent, au Café Cléopâtre. Des drag-queens y animent le Festival SPASM, où sont présentés des courts-métrages québécois de genre. Tu n’es pas sûr que tu as le goût de rester, mais Max ne veut pas manquer les meilleurs films trash. Tu t’en vas au 5.


Pxl
14. Tu proposes plutôt à Max d’aller boire une tasse de thé. Chez Camellia Sinensis, on offre le chai et des pièces de théâtre de marionnettes. Dans l’ambiance feutrée du salon de thé, Max cogne des clous. Pour le réveiller, vous allez au 21.


Pxl
15. Max et toi convenez de vous retrouver à la place Jacques- Cartier. Une fois arrivé sur place, tu te rends compte que ça grouille de monde. Tu n’es pas sûr de retrouver Max. Tu regardes les familles glisser sur la glissade géante aménagée sur la place. Tout à coup, tu aperçois Max qui dévale la pente. Tu lui fais signe, vous vous rejoignez en haut de la glissade. Vous décidez de faire une course. Tu remportes la victoire haut la main. Un peu humilié, Max ne veut plus glisser. Il t’entraîne au 26.


Pxl
16. Vous vouliez justement aller voir les nouvelles expositions du Musée d’art contemporain (MAC). Tu parcours les salles lentement, ce n’est pas tous les jours que le MAC est ouvert jusqu’à 5h00 du «mat»… Tu pourrais flâner ici toute la nuit, mais Max s’ennuie. Il te pousse jusqu’au 11.


Pxl
17. Montréalais jusqu’au bout des ongles, tu proposes à Max d’aller danser à l’hôtel de ville. Devant le regard étonné de ton ami, tu expliques qu’il s’agit «[d’une] merveilleuse occasion de danser dans un lieu prestigieux qui vous appartient »! Max se laisse convaincre la fibre citoyenne et vous vous retrouvez à vous dandiner dans le bâtiment historique. Mais la musique disco, ce n’est pas trop votre genre. Un peu éblouis par la boule en miroirs, vous vous retrouvez vite au 19.


Pxl
18. La nuit creuse l’appétit. Tu as faim. Tu suis tes nouveaux amis noctambules et aboutis au Complexe Desjardins pour le traditionnel petit-déjeuner post nuit blanche. Tu retrouves Max, qui déjeune avec deux drag-queens. Tu es fatigué, mais heureux. Tu vas passer ton dimanche à dormir, avant de retourner en cours lundi… Tu penses à ton ami qui est parti dans le Sud pour la semaine. Tu n’es plus jaloux, tu as passé une belle relâche quand même. FIN.


Pxl
19. La nuit avance et ton niveau d’énergie baisse. Tu proposes à Max d’aller faire un tour à la Nuit du court-métrage, qui se déroule au O Patro Výš. Max est d’accord pour le cinéma, mais ne veut pas remonter jusqu’à l’avenue Mont-Royal. Il a une autre idée.
Si tu choisis d’y aller quand même, va au 3.
Si tu décides de suivre Max, va au 13.


Pxl
20. Incapables de vous décider, vous optez pour une visite au Belgo, certains d’avoir l’embarras du choix. L’édifice de la rue Sainte-Catherine renferme dix propositions différentes: expositions, performances, installations… Tous les médiums sont là. Trop de choix, c’est comme pas assez. Après dix minutes, vous avez le tournis et vous dirigez vers le 11.


Pxl
21. Tu proposes à Max d’aller danser.
Si tu veux aussi en profiter pour faire un geste citoyen, va au 17.
Si tu veux juste danser, va au 10.


Pxl
22. Patiner autour d’un anneau de glace, c’est pas vraiment ton truc. Tu veux quand même faire un tour dehors, donc tu retrouves Max au parc Émilie-Gamelin. De drôles de sculptures de neige commencent à y prendre forme. Vous vous retrouvez tout à coup avec un fusil semi-automatique dans les mains. Max trouve ça un peu violent. Toi, tu jubiles. C’est l’Art extrême, les balles de peinture explosent sur un mur de neige. Après avoir laissé votre marque sur cette fresque collective, vous vous dirigez vers le 26.


Pxl
23. Vous faites un saut dans le futur en arrivant à la Galerie Monopoli. Seize architectes y proposent une vision de Montréal en 2108. La ville ainsi transformée fait rêver. Max et toi vous imaginez déjà centenaires, parlant de votre jeunesse comme d’une utopie révolue. «Dans not’ temps, on visitait des musées en pleine nuit…» Vous revenez dans le présent au numéro 11.


Pxl
24. Votre nouvel ami vous entraîne à la Grande Bibliothèque. La littérature et la culture orales y sont à l’honneur: lectures de textes inédits, poésie, contes. Le voisin volubile participera à un slam à partir de 4h15 et vous invite à faire de même. Il est encore un peu tôt et Max a des fourmis dans les jambes. Vous saluez votre ami et quittez les lieux pour le 21.


Pxl
25. T’as pas le choix, sinon c’est «plate». Retourne au 7 et accepte.


Pxl
26. Les orteils un peu gelés, vous décidez de rentrer vous réchauffer un peu. Pourquoi ne pas en profiter pour visiter une exposition? Le plus dur sera de faire un choix. Max te propose un petit jeu pour t’aider à choisir.
Si ton nom commence par une consonne, va au 16.
S’il commence par une voyelle, va au 6.
Si ton nom a un nombre de lettres pair, va au 12.
S’il a un nombre de lettres impair, va au 23.
Si ton nom ne correspond à aucun de ces critères, va au 20.


Pxl
27. Le sable te chatouille les orteils. L’équateur n’est pas loin. Tu te prélasses sur une plage entre deux mojitos. Plus tard, tu iras peut-être danser. Chanceux. Profites-en. C’est la fin de l’aventure pour toi.

 
Sur le même sujet: