L’intelligence artificielle à McGill
24 janvier 2017 - Image par Mahaut Engérant
Retour sur le lancement de l’AI Club.

Lintelligence artificielle est sur toutes les lèvres depuis quelques années. Il semblerait que cette technologie ait son mot à dire dans toutes les facettes de l’économie moderne. On la retrouve notamment dans le secteur de la finance avec le «trading algorithmique», dans celui des transports avec différents projets d’autopilotage de Tesla, Google, Uber, etc. et même dans le secteur de la santé avec Watson, le médecin robot d’IBM qui obtient des résultats records. S’il y a une technologie qui a explosé ces dernières années c’est bien celle de l’intelligence artificielle et ceci est dû à une quantité exponentielle de données ouvertes au public.

Une mobilisation étudiante

C’est dans ce contexte que l’on assiste à la création du club mcgillois d’intelligence artificielle surnommé AI, signifiant Artificial Intelligence. Son inauguration a eu lieu jeudi dernier et les fondateurs, étudiants de McGill, promettent d’organiser de nombreux événements, pour tous les niveaux, afin de démystifier cet outil et d’en démocratiser l’utilisation. En effet, la mission de ce groupe est de garantir l’accès à cette technologie à quiconque voudrait l’utiliser. Il s’agit de montrer que cette technologie n’est pas réservée aux chercheurs informatique, qu’elle n’est plus limitée au monde de l’ingénierie. Elle fait désormais partie de notre vie de tous les jours, aussi bien au bureau qu’à la maison. Elle a des applications dans tous les domaines et, par-dessus tout, elle est très accessible même sans avoir d’expérience en informatique.

Ce club a déjà eu beaucoup de succès au sein de McGill: le jour de son inauguration, la salle était pleine à craquer et le lendemain son nombre de membres a plus que doublé. D’ailleurs, son succès ne se limite pas uniquement aux élèves de McGill. En effet, plusieurs géants de l’industrie ont exprimé leur intérêt à collaborer avec ce club pour non seulement le financer mais aussi pour offrir des stages aux étudiants intéressés.

Montréal: un hub high-tech

Ceci n’est pas très surprenant lorsqu’on prend en compte la position privilégiée que Montréal occupe dans le monde de la technologie. En effet, notre ville comprend la plus grande concentration de chercheurs en intelligence artificielle au monde, ce qui est un atout indéniable dans un milieu qui devient de plus en plus numérisé. C’est d’ailleurs pour cela qu’en 2016 la recherche sur l’intelligence artificielle à Montréal a reçu 7 millions de dollars de Microsoft et plus de 200 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral.

le club Artificial Intelligence pourrait bien devenir d’ici quelques années le plus grand club d’IA d’Amérique du Nord.

Toutefois les investissements ne se limitent pas uniquement à la recherche. En effet, Microsoft a récemment annoncé son acquisition de Malluba, une compagnie montréalaise spécialisée en IA. De plus, Google compte ouvrir un laboratoire de recherche dans ce domaine à Montréal et y a investi 4,5 millions de dollars.

Enfin, si vous êtes intéressés par l’intelligence artificielle, quel que soit votre niveau, votre expérience ou votre domaine d’intérêt, ce groupe a été fait pour vous. Grâce au support de professeurs mcgillois mondialement connus et du «Reasoning and Learning Lab» de McGill, le club Artificial Intelligence pourrait bien devenir d’ici quelques années le plus grand club d’IA d’Amérique du Nord. 

 
Sur le même sujet: