Trois ans de poésie
27 octobre 2015 - Image par Chloé Mour
Le groupe d’étudiants poètes démocratise l’expression artistique sur le campus.

McSWAY (McGill Spoken Word Associated Youth) — l’association étudiante de poésie slam — a célébré son troisième anniversaire vendredi soir lors d’un événement à micro ouvert. L’association a originalement été fondée par un groupe d’amateurs de poésie, dont faisait partie la présidente actuelle, Dawn Cheung, étudiante en quatrième année à McGill. L’événement très particulier a été célébré avec des petits gâteaux soigneusement préparés, des bonbons, et du thé, pour tous les participants. L’évènement avait lieu à 19h dans l’édifice de l’Association des Étudiants de l’Université de McGill à la cafétéria Southside.

La soirée a débuté  avec la récitation d’un poème intitulé «Rêves d’Eldorado», une critique des tendances matérialistes et individualistes de l’être humain. Par la suite, s’ensuivirent l’interprétation d’une chanson et diverses récitations de poésie. Un moment inusité a eu lieu au milieu de la soirée, lorsqu’un participant a décidé de jouer un morceau original à la guitare, intitulé «Adieu virginité!» La soirée fort sympathique s’est terminée sur une note légère lorsque deux artistes ont choisi de divertir l’assemblée avec une activité d’improvisation humoristique.

Chloé Mour

Invitation à la francophonie

Cette année, le v.-p. aux affaires externes cherche à impliquer davantage les étudiants francophones dans les activités de McSWAY sur le campus de l’université McGill. Même si McSWAY a toujours été ouvert à des performances qui n’étaient pas en anglais, les représentants du club ont réalisé que le club suscite davantage d’intérêt chez les étudiants anglophones. Ces dernières années, McSWAY transmettait les informations sur sa page Facebook uniquement en anglais. Dorénavant, McSWAY publiera l’information concernant ses événements dans les deux langues, traduisant aussi sa description. Pour McSWAY, il est important d’impliquer en même temps les étudiants francophones et anglophones, notamment pour la raison évidente que McGill se trouve dans une province majoritairement francophone, mais aussi parce que l’Université compte un nombre considérable d’étudiants internationaux dont la langue maternelle est le français. Il est évident qu’une emphase supplémentaire sur l’importance du français serait bénéfique pour l’association, les étudiants francophones, et surtout pour populariser et démocratiser la poésie autour du campus.

Expressions artistiques

À l’origine, McSWAY est une association étudiante de slam, mais le groupe ne discrimine pas d’autres types d’expression telles que le rap, la musique et la poésie classique, encourageant ainsi une belle diversité et un équilibre dans les oeuvres qui sont jouées ou interprétées lors des soirées à micro ouvert. Malgré la place plus importante que donne l’organisation aux créations des participants, elle accepte aussi les récitations d’autres auteurs comme Baudelaire, Nelligan ou Frost à bras ouverts. McSWAY organise deux types d’activités: des soirées à micro ouvert et des soirées de partage de poésie. Les soirées à micro ouvert tendent à attirer autant de spectateurs que d’artistes, alors que les soirées de partage sont généralement organisées sur une base mensuelle et sont préférables pour les étudiants plus timides. Ces soirées sont dédiées à la lecture de poèmes et à la création littéraire en groupe de cinq ou six personnes.  

Chloé Mour