L’AÉUM organise la semaine de la santé mentale
20 octobre 2015 - Image par Joachim Dos Santos
Brève.

Le jeudi 15 octobre dernier débutait une semaine d’activités consacrée au thème de la santé mentale. Organisée par l’Association des Étudiants de l’Université McGill (AÉUM), cet événement, qui se poursuit jusqu’au vendredi 23 septembre, est ponctué d’activités pour sensibiliser à la fois les étudiants les et les membres du personnel sur les enjeux reliés à la santé mentale à travers des activités artistiques, des présentations, des ateliers dirigés par des élèves, et même des classes de sports.

Trois événements ont été couverts par Le Délit cette semaine. Le premier: «Laisse ta marque avec de la peinture», a eu lieu dans le pavillon McConnell d’Ingénierie le 15 octobre. Il s’agissait d’un événement où les étudiants pouvaient laisser leur marque sur une toile, créant ainsi une symphonie de couleurs et de dessins esthétiquement agréables. Le matériel nécessaire à la peinture a été fourni, ce qui a facilité la tâche des participants. Le groupe organisateur s’est affilié à la Fondation de l’art pour la guérison. Cette fondation améliore les environnements de guérison dwans les hôpitaux et les installations de bien-être à travers le Canada grâce l’installation de plus de 9 000 œuvres d’art. Leur missions est de «promouvoir le bien-être des élèves et des environnements de guérison par l’expression artistique».

Joachim Dos Santos

Le 16 octobre, le Comité de l’engagement de l’Association des Étudiants de la Faculté des Arts a organisé, dans une ambiance café au 3559 rue de l’Université , un événement où tout le monde pouvait partager quelque chose sur soi, que ce soit à travers l’art, la musique ou la poésie. L’idée était d’avoir un espace pour s’exprimer librement dans une ambiance exempt de jugement.

Dimanche dernier, c’est une classe de Zumba qui était organisée à la salle d’aérobic du complexe sportif de l’Université McGill. Il s’agit d’une séance d’entraînement dynamique fondée sur une dance d’inspiration majoritairement latino-américaine. L’activité physique permet de libérer l’esprit.