Le réveillon des robineux
2 décembre 2008
Chaque année depuis 1998, l’Action terroriste socialement acceptable (ATSA) organise un camp de «réfugiés urbains». Durant cinq jours, place Émilie Gamelin, sans-abri et bénévoles de tous horizons se rencontrent pour partager de bons moments. Projection de films, spectacles de danse, concerts, soins médicaux, repas gastronomiques… Tout est pensé pour que les sans-abri deviennent, durant ce court moment, les capitaines de soirée. Jeremy Leopold-Metzger du Délit a croqué sur le vif quelques clichés de l’événement.

n-old-port-mtrl-172.jpgn-old-port-mtrl-185.jpg

n-old-port-mtrl-112.jpgn-old-port-mtrl-56.jpg

n-old-port-mtrl-202.jpgn-old-port-mtrl.jpg