Démission au Département de littératures françaises

Le professeur Normand Doiron quitte l’Université McGill.

Paul Lowry

À la veille de la rentrée, Normand Doiron, professeur au Département des littératures de langue française, de traduction et de création (DLTC), a donné sa démission. Cette prise de retraite anticipée a provoqué l’annulation du cours d’automne FREN 458 — Littérature du 17e siècle. Le second cours qu’il était censé donner à l’automne, FREN 250 — Littérature avant 1800, sera donné par Louis Laliberté-Bouchard, candidat au doctorat. 

Au cours de l’été, Normand Doiron avait été dénoncé sur victim_voices_academia, une page Instagram permettant de dénoncer anonymement des personnes issues du milieu académique. La publication mentionnait notamment le fait qu’il aurait invité des étudiant·e·s à venir visiter sa bibliothèque personnelle, qu’il leur aurait fait plusieurs commentaires sur leur physique et qu’il les aurait contacté·e·s sur leur numéro de téléphone personnel pour des questions scolaires. Toutefois, suivant la demande de la personne l’ayant dénoncé, la publication a été retirée après trois jours de circulation. Contactée par Le Délit, cette personne a expliqué ce geste : « Mon but n’était pas sa démission ou son ostracisation, juste qu’il se fasse parler [de ses comportements] et qu’il [les] change. » 

Elle tenait également à spécifier que son choix n’était motivé non pas par la qualité de son enseignement, mais par le caractère déplacé de ses agissements : « C’est un peu comme [de l’étalement masculin], je pense que c’est un homme en position d’autorité et il sent que ton épaule fait partie de son espace et non de ta bulle. Donc s’il veut mettre sa main dessus, il peut. »

Depuis le début de la session, les professeur·e·s du DLTC mentionnent, dans leur mot de bienvenue ou dans leur plan de cours, que les étudiant·e·s et les professeur·e·s ne peuvent communiquer qu’à travers leur adresse courriel officielle de McGill. Certain·e·s professeur·e·s incitent aussi les étudiant·e·s à signaler au Département tous comportements inadéquats provenant d’un membre du corps professoral.