En bref
28 mars 2017
Toute l'actualité de la semaine...en bref.

Les chiffres à retenir

58 324

Soit le nombre de français étant inscrits sur les listes électorales consulaires résidant à Montréal. A titre de comparaison, il s’agit d’une croissance positive de 7,1% par rapport à l’année dernière. 

Cette semaine

Conversation pour un campus sans carbone

Au cours de la semaine, le bureau mcguillois pour le developpement durable organise des conversations communautaires sur la neutralité carbonne. Tous les membres de la communauté sont invités à faire parts de leur réflexions afijn de faire avancer le plan d’action Vision 2020 ayant pour but de faire de l’Université Mcgill, une université eco-responable et carboneutre. 

-28 mars, de 13h30 à 15h au campus Macdonald – Édifice Macdonald-Stewart, salle des professeurs

-29 mars, 12h – 13h30, campus centre-ville – Bâtiment Shatner, salle 202

-30 mars, 16h – 17h30, campus centre-ville – Bâtiment Shatner, salle 202.

À suivre

Charte des droits de l’étudiant

L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université exige des explications de la part de l’Université quant aux circonstances entourant la démission soudaine du professeur Andrew Potter de son poste de directeur de l’Institut d’études canadiennes de l’Université McGill (MISC en anglais, ndlr). Ce dernier avait créé la controverse après avoir publié un article sur le site du magazine Maclean’s dans lequel il avait déclaré que les dysfonctionnments entourant la gestion logistique de la récente tempête de neige à Montréal était le reflet d’une «société pathologiquement aliénée et peu solidaire». l’Université McGill avait alors immédiatement publié un tweet dans lequelle elle disait se dissocier des propos du Pr. Potter, provoquant alors un débat sur l’état actuel de la liberté académique.

Les mots qui marquent

«La necessité d’avoir un groupe comme le CDN sur le campus de McGill dépasse le contexte de la situation avec David Aird.»

C’est ce qu’a expliqué le Community Disclosure Network dans un communiqué publié le lundi 27 mars. Ce groupe  avait été formé pour soutenir les survivantes de David Aird. Aujourd’hui, l’organisation a accepté d’encadrer des ateliers et table rondes pour venir en aide à celles et ceux qui le souhaite.

 
Sur le même sujet:
7 février 2017
21 février 2017