La nudité mise en scène
21 mars 2017 - Image par Capucine Lorber
Le cabaret érotique de la Wiggle Room surprend de par son originalité.

Quoi de mieux en ce temps glacial qu’un bon cabaret érotique pour se réchauffer le temps d’une soirée. À quoi s’attendre de la nudité? Sans aucun doute, mais encore? Le cabaret érotique présenté à la Wiggle Room surprend ses spectateurs à chaque numéro avec les talents quelque peu inattendus de ses artistes et leur capacité à développer de vraies personnalités à travers les rôles qu’ils jouent tout au long du spectacle.

Un show rythmé par l’effet de    surprise

Tout commence dès l’entrée; il suffit de grimper des escaliers pour se retrouver dans un univers complètement différent de celui laissé en bas. L’érotisme est déjà au rendez-vous avant même que le cabaret ait commencé grâce aux serveuses et leurs déhanchés sexy et décolletés plongeants et aux mannequins nus qui posent aux coins de la pièce. Puis les rideaux se ferment et le spectacle débute avec des seins, tout simplement. Ils sont tripotés, malaxés, tapotés par des mains gantées au rythme de la musique et des encouragements du public. Après cette entrée en matière surprenante, mais plutôt comique, admettons-le. Les numéros s’enchaînent jusqu’à l’entracte. Certains semblent plus classiques comme la danse et le chant, mais d’autres n’auraient leur place nulle part ailleurs. Comme ce numéro où l’une des artistes ainsi que directrice artistique du cabaret, lady «Cœur de Lyon», imite un orgasme le plus naturellement du monde. Ou encore cette autre performance où deux autres femmes, mangent un  cupcake en se séduisant mutuellement et se dévorant du regard. Ce genre de numéro choque certainement les âmes sensibles du public, mais crée aussi un effet de surprise qui ne se retrouve pas dans n’importe quel spectacle et rend le cabaret d’autant plus fascinant.

Et derrière toute cette nudité

Cependant le cabaret érotique de la Wiggle Room ce n’est pas seulement quelques paires de fesses et des orgasmes à volonté; c’est aussi un vrai travail de personnage. Le public fait la connaissance, assez intime, de Valentin le lapin coquin, Bob Lollipop et son slip vert, une rockstar plutôt sexy et lady  «Cœur de Lyon» qui dirige toute la petite troupe. Ces personnalités originales donnent la preuve que le cabaret érotique n’est pas un  strip tease amélioré, mais représente un vrai travail d’acteur. Les spectateurs gloussent quand le sourire charmeur et coquin de Valentin apparaît et sont captivés par les expressions de plaisir intense que les artistes arrivent à exprimer. Finalement, ce cabaret ne serait pas possible ou même imaginable sans la nudité qu’il implique et cette nudité fait partie des raisons pour lesquelles le spectacle est à voir. Il est tellement inhabituel de pouvoir voir un homme ou une femme à moitié nu·e·s sans gêne ni honte, que le public ne peut qu’apprécier et en redemander. Nudité, talent et surprise forment donc un trio d’exception pour ce cabaret érotique et fera vivre, à qui ira, une expérience nouvelle et à raconter autour de soi.