Le safe sex grâce à PornHub
14 février 2017 - Image par Capucine Lorber
Le géant de la pornographie cherche à briser les tabous.

Le site web PornHub est reconnu comme étant l’un des plus grands sites web de pornographie au monde. Ce site vidéo, fondé à Montréal en 2007, est classé 54e selon l’index Alexa, qui mesure le trafic web des pages Internet. Au début du mois, ce géant de la pornographie a décidé de lancer une nouvelle initiative. En effet, en se dirigeant au www.pornhub.com/sex, on se retrouve sur le Pornhub Sexual Awareness Center, un portail éducatif comprenant de l’information sur les pratiques sexuelles.

L’éducation par l’interactivité

Le besoin d’avoir des cours d’éducation sexuelle a toujours été une question contentieuse. Au Québec, cette éducation est hétérogène, et même si un projet pilote est présentement en cours dans 19 écoles primaires, il n’y a toujours rien d’universel. Les parents sont souvent gênés d’aborder la question avec leurs enfants, mais sont également rétissants à l’idée que les jeunes recoivent ces enseignements à l’école. La publicité est  présente partout et  le contenu pornographique est accessible en un clic. Le site est divisé en deux sections principales : «Get Healthy» et «Sexuality». Dans la première, on retrouve des informations sur la reproduction, les infections sexuellement transmissibles (IST) et l’anatomie humaine. Dans la seconde, PornHub propose un onglet d’articles scientifiques intitulé «Real Talk», du contenu sur les relations, et surtout, une section de questions-réponses avec une spécialiste.

Une équipe d’experts

Pour pallier à ce manque, PornHub s’est allié à une psychologue spécialisée en éducation sexuelle, Dr. Laurie Betito. Avec plus de 25 ans d’expérience, la spécialiste est la tête d’affiche de l’initiative du géant de la pornographie.  La spécialiste est accompagnée d’une équipe de contributeurs tels que le professeur Bryant Paul de l’école des médias de l’Indiana State University, la recherchiste en sexologie Zhana Vranglova, et Stacy Friedman de l’entreprise floridienne Creating Intimacy Coach Inc. Pour augmenter la crédibilité de sa démarche, PornHub sèest entouré d’experts de tous les domaines, afin de mieux informer son lectorat.

Initiative ironique?

Selon PornHub, le site est une «opportunité d’atteindre un auditoire global et de fournir une source de dialogue et d’éducation sexuelle saine.» Pourtant, n’est-ce pas ironique qu’un site pornographique, sur lequel on retrouve des vidéos dépeignant une vision très fantaisiste des relations sexuelles, se lance dans l’éducation?

Malgré son succès, la pornographie est dénoncée par plusieurs comme étant un élément négatif dans la vie de ses consommateurs. Notamment, il existe des sites comme Fight The New Drug, qui publient des articles et témoignages anti-porno afin de décourager sa consommation. À Montréal, le collectif  This is better than porn, cherche, tel que le suggère son titre, à proposer des images et des textes explorant l’érotisme et le désir de façon plus subtile. De plus, récemment, des documentaires tels que Hot Girls Wanted et After Porn Ends relataient les histoires de jeunes filles exploitées et humiliées pendant leur carrière dans l’industrie. Il semblerait donc que la pornographie soit coupable de propager une vision néfaste de la sexualité. On peut donc se demander si ceci n’est donc pas un moyen pour PornHub de faire taire les critiques. Quoi qu’il en soit, le site demeure interactif, et la promesse de contenu hebdomadaire est intéressante. Ce genre de portail, avec des investissements gouvernementaux, pourrait être une très bonne ressource pour éduquer la population concernant la sexualité.