«Gouverner c’est prévoir»
31 janvier 2017 - Image par Éléonore Nouel
Deuxième conseil législatif de l’année pour l’AÉUM.

Si l’on devait résumer le dernier Conseil législatif de l’Association des étudiant·e·s en premier cycle de l’Université McGill (AÉUM) en deux mots ce serait «efficace» et «expéditif».

Expéditif car il n’y avait à l’ordre du jour qu’une seule motion à examiner, relative aux procédures internes de l’organisation. Cependant, cette motion a son importance, car elle changerait considérablement le fonctionnement de l’AÉUM, notamment en amendant les pouvoirs du Conseil des directeurs de l’AÉUM (Board of Directors, ndlr), restreignant son droit de veto sur les décisions du Conseil législatif et du Judicial Board («Cour suprême» de l’AÉUM).

Certains conseillers ont exprimé leurs réserves quant à un des articles du texte qui donnerait au Conseil des directeurs le pouvoir d’invalider toute décision du Judicial Board avec une simple majorité. Cela affaiblirait considérablement le pouvoir de l’instance judiciaire pourtant indépendante du reste de l’organisation. Cependant, la motion étant encore à l’étude, elle ne devrait être votée qu’au prochain conseil législatif.

La session a aussi été marquée par les rapports concis des membres exécutifs au conseil. Sur le plan de la communauté autour du campus, le v.-p. aux Affaires externes, David Aird a annoncé le lancement d’un projet pilote de compostage près de la porte Milton. Les étudiants habitant le quartier de Milton/Parc pourraient  ainsi mieux recycler et composter leurs déchets.

À propos des activités du campus, le v.-p. aux Affaires internes, Daniel Lawrie revendique fièrement une augmentation de la portée de la listserv de l’AÉUM qui atteint désormais 40% des étudiants. Ce dernier a aussi annoncé aussi le début de la préparation du Frosh de l’année prochaine avec peut-être la signature d’accords entre le bureau du Doyen des étudiants et les différentes associations étudiantes des facultés afin que le Code de conduite de l’étudiant s’applique lors de ces évènements.

Une occasion de faire le point

De son côté, la v.-p. à la Vie étudiante, Elaine Patterson a exprimé son enthousiasme quant au lancement sur l’application McGill pour cellulaire  d’une nouvelle fonctionnalité permettant aux étudiants d’être informés en temps réel des événements organisés par les clubs sur leurs téléphones. Aussi, cette dernière a dévoilé travailler sur un projet de publication, pour la rentrée prochaine, d’un nouveau guide destiné aux nouveaux étudiants sur les façons de s’investir sur le campus, et ce, avec le concours des associations étudiantes des différentes facultés.

Le Conseil a aussi été marqué par l’absence du président Ben Ger, contraint de s’absenter en raison d’une affaire urgente, son rapport ayant été présenté par le v.-p. aux Affaires universitaires Erin Sobat. Ce dernier s’est concentré sur la progression au Sénat des efforts pour rendre le Conseil des gouverneurs de McGill plus transparent avec l’introduction d’une proposition pour que les membres de la communauté mcgilloise puissent soumettre leurs commentaires directement par écrit au conseil et puissent assister aux réunions qui se font, pour la plupart, à huis clos.

Le conseil s’est terminé par la traditionnelle séance de questions lors de laquelle  Elaine Patterson, a pu confirmer la mise en place prochaine de distributeurs de produits menstruels dans le bâtiment Shatner après qu’une motion eut été votée dans ce sens le semestre dernier. 

 
Sur le même sujet: