Quand les entreprises rappellent
4 octobre 2016 - Image par Mahaut Engérant
Comment harmoniser dépendance électronique et faillibilité matérielle?

Il n’y a qu’un mois que Samsung, la marque qui vend le plus de téléphones, a annoncé que les utilisateurs du tout récent Galaxy Note 7 devaient arrêter d’utiliser leurs portables immédiatement. Samsung a mis en vente le nouveau flagship (produit phare, ndlr) des Galaxy le 19 août, une semaine après le lancement. Néanmoins, le 1er septembre, un utilisateur en Corée du Sud a signalé que son Note 7 avait explosé, signalement  suivi d’un rappel général de tous les Galaxy Note 7.  Bien que ce rappel ait attiré l’attention des experts, ce n’est pas le premier (ni le dernier!).

Un historique de rappels

En 2006, Dell a rappelé 18 000 ordinateurs portables à cause des batteries défectueuses «qui pouvaient causer un incendie», suivi d’un rappel des ordinateurs portables Hewlett-Packard (HP) à cause de la même raison.  Le 30 septembre, un iPhone 7 a aussi explosé, mais cette fois l’explosion a eu lieu avant que le portable ne soit livré à l’utilisateur. La cause est sûrement la chaleur pendant la livraison.

Mais pourquoi ces portables explosent-ils ?

Dans une batterie, il y a un liquide nommé électrolyte qui sépare l’anode et la cathode. Si la batterie est chargée trop vite, ou si le portable chauffe, la batterie chauffera aussi, causant un court-circuit entre l’anode et la cathode. Toutefois, tous les portables ont un système de contrôle qui assure qu’un tel court-circuit qui causerait un échauffement de la batterie n’ait pas lieu, empêchant ainsi la batterie d’exploser. C’est aussi la raison pour laquelle les portables ne sont pas chargés même quand ils sont branchés. Bien que ce système fonctionne la plupart du temps, il n’exclut pas entièrement la possibilité de l’explosion de la batterie. De plus, des petites fissures sur la couverture d’anode, qui sont un défaut de fabrication, peuvent aussi causer un court-circuit.

Puisque les nouveaux portables ont de grands écrans et de puissants processeurs, ils consomment plus d’énergie que les anciens modèles. Par conséquent, ils ont de grandes batteries, mais les entreprises doivent s’assurer que leurs portables se chargent le plus vite possible pour que l’utilisateur puisse se servir de son appareil. Ce changement est bénéfique pour les utilisateurs, cependant il diminue la marge de tolérance des batteries.

Les solutions

En premier lieu, il ne faut pas charger les portables à côté des lits. Une explosion peut être engendrée par plusieurs facteurs, comme une batterie défectueuse ou un changement de voltage, causé par une charge trop rapide. Ensuite, il faut rester au courant des rappels de vos appareils électroniques. Enfin, il faudrait que les compagnies mettent sur le marché un nouveau type de batterie. La plupart des appareils électroniques utilisent des batteries lithium-ion, et il n’est presque plus possible de les améliorer. Les explosions et les rappels de ces batteries sont un signe qu’elles commencent à devenir désuètes. Au cours des  dernières années, les performances des portables et des ordinateurs ont certes augmenté, mais les batteries sont restées à la traîne. Élaborer un nouveau type de batterie — par exemple celle qui utilise de l’oxygène au lieu de l’électrolyte entre l’anode et la cathode — permettrait peut-être d’écarter la possibilité que notre portable devienne une micro-bombe. 

 
Sur le même sujet: