Et on court à Montréal!
27 septembre 2016 - Image par Mahaut Engérant
Retour sur la 26e édition du Marathon de Montréal.

Plus de 30 000 coureurs ont participé, dimanche passé, à cette 26e édition du Marathon Rock’n Roll Oasis de Montréal. Bien courageux, ces coureurs ont aussi dû faire face au froid! Eh oui, le thermomètre affichait 5 degrés à la ligne de départ du Pont Jacques-Cartier pour les athlètes qui participaient au marathon, ainsi qu’au semi-marathon. Les amateurs de sport ont eu droit à une belle ambiance sur le pont avec un orchestre qui se trouvait là pour apporter une source de motivation, comme les nombreux orchestres essaimés tout au long du parcours. Au total, environ 10 000 athlètes ont couru les épreuves du 10km, 5km et 1km; 15 000, celui du semi-marathon (21km), alors que 5 000 champion(ne)s ont trouvé les ressources nécessaires pour s’attaquer à l’épreuve reine, le marathon (42,195km).

Historique du Marathon de Montréal

La première édition remonte à 1979, alors qu’elle portait le nom de «Marathon international de Montréal». Cette première édition commença sur le pont Jacques-Cartier et se termina sur l’île Sainte-Hélène. Pour les 25 éditions qui suivirent, la tradition voulut que le départ se fasse au même endroit.
Le plus grand changement survint au tournant du millénaire, lorsque les propriétaires du Marathon décidèrent de ne plus financer la venue de l’élite mondiale marathonienne, laissant ainsi la chance à des coureurs locaux de faire leur marque.

a-marathonMahaut Engérant | Le Délit

Bilan de l’édition cette année

La course a commencé sur l’île Sainte-Hélène, passant par le mythique circuit Gilles-Villeneuve, le Vieux-Montréal pour finalement s’achever au parc Lafontaine. Les organisateurs de l’événement ont eu du mal à planifier le parcours à cause des nombreux travaux encombrant la ville.
Cette année, la Québécoise Arianne Raby fut la première coureuse à franchir la ligne, 2 heures et 48 minutes plus tard,  alors que Karl Steinn Karlsson, un athlète islandais, fut sacré après avoir bouclé la distance en 2 heures et 24 minutes, suc- cédant au québécois Nicholas Berrouard.
En cours de trajet, des centaines de personnes se sont déplacées pour encourager les Philippidès du jour à ne rien lâcher et les motiver à aller au bout d’eux-mêmes. Parmi les fans réunis, certains avaient des pancartes où l’on pouvait lire «Vous y êtes presque! Pensez à la médaille au bout !», mais aussi «Votre détermination est notre inspiration». Le public était ainsi au rendez-vous et a joué avec les honneurs son rôle de trente mille et unième homme!

À l’année prochaine

Cette année encore, le Marathon de Montréal, qui représente d’ailleurs l’un des plus grands événements de course à pied au Canada, a connu un énorme succès. Un grand bravo à tous ces coureurs qui ont sillonné les quatre coins de la ville, avalant le bitûme avec voracité. Montréal donne rendez-vous l’année prochaine à tous les amateurs de course à pied pour la 27e édition qui se déroulera les 23 et 24 septembre 2017!

 
Sur le même sujet: