Volo Ergo Sum, le Quidditch à McGill
20 septembre 2016 - Image par Prune Engérant
Fans d’Harry Potter, et d’activités sportives, soyez ravis!

Peu savent que McGill, conjointement avec l’Université de Montréal, font partie des deux seules universités québécoises qui pratiquent le Quidditch. Si vous avez toujours voulu courir avec un balai entre vos deux jambes, c’est votre jour de chance!

Origines du jeu

Ceux qui ont lu ou vu l’œuvre de J.K. Rowling sur le grand écran se rappelleront probablement du sport favori des sorciers de Poudlard: le Quidditch. À la mention du jeu, l’image d’Harry Potter volant sur son Nimbus 2000 vous viendra sûrement à l’esprit alors qu’il tente d’attraper le fameux vif d’or.

Lorsque vient donc le temps d’adapter ce sport pour nous, «Moldus» (lire ici: ordinaires humains), le défi n’est pas facile. Mais c’est pourtant l’exploit qu’ont réussi, en 2005, les étudiants de l’Université de Middlebury aux États-Unis. Adaptant le jeu pour la terre ferme, ils ont donné naissance au Quidditch Moldu qui aboutira en 2010 à la création de l’Association Internationale de Quidditch et à sa Coupe du Monde.

a-quiditchPrune Engérant | Le Délit

Comment jouer?

Pour les curieux, une équipe de Quidditch se doit d’avoir sept personnes sur le terrain. L’équipe se compose de trois poursuiveurs, qui ont une balle appelée le «souaffle» et qui tentent de marquer des points dans les filets de l’équipe adverse. S’ensuit le gardien, qui protège les filets, aidé de deux batteurs armés de ballons appelés «cognards».  Finalement, chaque équipe a un attrapeur (clin d’œil aux Harry Potter de ce monde) qui tente de saisir le vif d’or. Fait intéressant, le vif d’or est en fait une vraie personne, neutre, vêtue de doré. Une balle de tennis est accrochée à son gracieux derrière et c’est cela que l’attrapeur se doit d’attraper. Lorsque le vif d’or est saisi, la partie se termine. Tout cela, bien sûr, avec un balai entre les jambes!

Côté sécurité, nombreux sont ceux qui ont le sourire aux lèvres en entendant que le Quidditch est en fait un sport physique, voire très  dangereux. Eh bien, les sceptiques seront confondus, car plusieurs malheureux ont été victimes de commotions cérébrales, se sont cassés le pouce ou même les jambes. Il faut tout de même admettre que courir avec un bâton entre les jambes n’est pas ce qu’il y a de plus sécuritaire.

Dans un contexte McGillois

Fondé en 2008, le Quidditch à McGill se sépare en deux catégories mixtes: McGill Quidditch se trouvant être l’équipe compétitive, accompagnée de Canada’s Finest, la version intramurale. Recrutant à chaque rentrée scolaire, les joueurs se voient donnés une nouvelle identité par l’entremise de nouveaux surnoms. De «Terra» à «Sprout», d’«Arrow» à «Canada», personne n’y échappe. Visant à créer un esprit d’équipe dans un contexte aussi absurde que le Quidditch, le pari est réussi puisque l’équipe compétitive se hisse régulièrement au rang des meilleures équipes mondiales (oui, mondiales). Et en y pensant deux fois, l’architecture de McGill ne vous rappelle-t-elle pas un tout petit peu les tours de Poudlard? 

 
Sur le même sujet: