Présentation des candidats
15 mars 2016 - Image par Luce Engérant
Présentation des candidats pour l'équipe exécutive de l'AÉUM 2016-2017.

Président

Ben Ger, U2 – Environnement

Son expérience

Ben a déjà beaucoup d’expérience au sein de l’AÉUM derrière lui, et ce, à  différents niveaux. Il a travaillé en tant que volontaire dans le Conseil de révision constitutionnelle du règlement intérieur et il a été Coordinateur au comité de Recherche des finances éthiques  (Financial Ethics Research Committee, ndlr). Il a aussi prouvé ses capacités de leader et d’entrepreneur en tenant différentes positions d’exécutif (en résidence et dans sa faculté), mais surtout en ayant créé un tout nouveau poste au sein du conseil de l’AÉUM: celui de représentant de la Société des Étudiants en Environnement à Mcgill (McGill Environment Students Society, ndlr)

Son programme

Il se résume en cinq points. D’abord, Ben veut faire bouger la politique de santé mentale à McGill en créant un cours 101 pour le corps professoral et en accordant plus d’espace pour la clinique de santé mentale et les thérapies de groupes. Puis, en créant un Comité de Réforme du Conseil [de l’AÉUM], il cherche à augmenter la représentativité des groupes marginalisés au sein de ce même Conseil, qu’il ne considère pas assez représentatif des étudiants mcgillois. Troisièmement, il veut augmenter l’accessibilité et la visibilité de l’AÉUM auprès des étudiants mcgillois à travers différentes politiques, en augmentant la formation des étudiants à propos de l’AÉUM. Enfin, il a pour objectif de rééquilibrer le budget de l’AÉUM et d’accroître la communication et la coopération avec les Facultés de management et d’ingénierie.

Son mantra

«Mes amis, l’amour est cent fois meilleur que la haine. L’espoir est meilleur que la peur. L’optimisme est meilleur que le désespoir. Alors, aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde.» — Jack Layton

Jordan Sinder, U1- Microbiologie et Immunologie

Son expérience

Président du Conseil de la Citadelle, Frosh leader pour la Faculté de sciences. Il a également travaillé durant deux ans dans quatre associations de McGill, dont TVM et le McGill Tribune.

Son programme

Son mot d’ordre: rassembler les étudiants du campus. Pour ce faire, il promet davantage de neutralité politique de la part des représentants de l’AÉUM afin de mieux représenter la diversité étudiante. Il désire également une AÉUM plus transparente et responsable, qui se rapproche des étudiants, notamment en priorisant les intérêts des clubs et services du campus. Ses deux autres promesses électorales sont plus responsabilité fiscale en privilégiant des stratégies financières innovantes et créatives au lieu d’augmenter les frais étudiants, ainsi que l’amélioration des services de santé mentale pour un meilleur accès.

Son mantra

«On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré.» — Albert Einstein


V.-p. Affaires universitaires

Erin Sobat, U2 – Histoire

Son expérience

Il est cette année sénateur de la faculté des Arts et conseiller de l’AÉUM. Il a été dans le passé v.-p. aux Affaires académiques à l’Association Étudiante de la Faculté des arts (AÉFA) et coordonnateur du Fonds d’amélioration des bibliothèques à l’AÉUM.

Son programme

Il s’articule autour de la santé mentale, le droit des étudiants, les finances, et l’espace sur le campus. Pour le premier point, on retient notamment sa volonté d’introduire deux journées de relâche au semestre d’automne. Pour le deuxième, Erin veut surtout augmenter la visibilité des étudiants. Quant aux finances, il veut empêcher l’augmentation des frais ancillaires et internationaux. Enfin, il a pour but d’augmenter l’espace disponible aux étudiants sur le campus.

Pourquoi lui?

Pour le projet d’une période de relâche en automne, projet pour lequel il avait déjà travaillé en tant que sénateur.


V.-p. Opérations

Sacha Lefebvre Madger, U2 – Biochimie

Son expérience

Il a été en 2012-2013 représentant des étudiants en sciences pour l’Union des Étudiants du College Dawson (Dawson Student Union, ndlr). Il était coordinateur du Frosh de la Faculté des sciences cette année. Il est actuellement président de la Société des Étudiants en Biochimie de premier cycle (Biochemistry Undergraduate Society, ndlr).

Son programme

Le point principal de son programme, c’est le projet ambitieux de créer un emplacement permanent où les étudiants pourraient dormir. Mais aussi, il veut augmenter la participation des étudiants dans les politiques de l’AÉUM: dans son cas, il veut qu’on entende plus la voix des étudiants dans les établissements qu’il doit lui-même gérer: Gerts et la Cafétéria des Étudiants (The Student Run Cafe, ndlr). Enfin, il souhaite améliorer la promotion des mini-cours.

Pourquoi lui?

Pour sa volonté d’inclure les étudiants dans le processus décisionnel. En entretien avec Le Délit, Sacha nous dit: «Je voudrais montrer aux étudiants que leurs idées ambitieuses peuvent aussi devenir réalité


V.-p. Vie étudiante

Elaine Patterson, U2 – Littérature anglaise

Son expérience

Son expérience montre qu’un lieu de prédilection d’Elaine est la communication, matière qui constitue par ailleurs une des mineures de son baccalauréat. Elle était v.-p. Communications dans sa résidence en 2013-2014 (elle a occupé un autre poste dans le comité des résidences mcgilloises l’année d’après), et elle occupe aujourd’hui la même position dans la Société des Étudiants de premier cycle en Arts (Arts Undergraduate Society,  ndlr).

Son programme

Toujours au niveau de la communication, elle veut augmenter cette dernière avec les clubs et services de l’AÉUM. Mais aussi, elle veut s’investir dans l’amélioration de la politique de santé mentale de l’Association. Elle a en effet l’idée d’en harmoniser les services, de faire une évaluation de la politique deux fois par semestre, d’augmenter le bien-être mental des étudiants pendant le Frosh, ou encore de créer un programme de conseil mental de pair à pair.

Pourquoi elle?

Elaine a un programme concret et détaillé pour la politique de santé mentale. Ses connaissances en communication pourront être un atout pour la communication avec les clubs et services. Par ailleurs, en entretien avec Le Délit, elle rappelle que c’est la seule candidate féminine, et qu’elle veut «encourager plus de femmes à s’impliquer dans le gouvernement étudiant dans les années à venir.»

Dushan Tripp, U3 – Histoire

Son expérience

Dushan accumule une expérience importante au niveau des clubs et services. Il a été v.-p. Finances du club Tonal Ecstasy. Il a aussi rejoint l’administration de The Savoy Society, un club artistique de l’AÉUM. Il est actuellement Représentant des Clubs dans le comité législatif de l’AÉUM.

Son programme

Dans la même lignée que son expérience, son programme accorde une importance particulière aux clubs et services: augmenter la transparence des politiques de l’AÉUM vis-à-vis des clubs, créer plus d’espaces dans les bâtiments de l’AÉUM pour ces derniers, créer une plateforme internet qui leur serait dédié (ClubHub). La santé mentale est tout de même précisée dans sa campagne: il souhaiterait augmenter la visibilité des politiques de santé mentale de l’AÉUM.

Pourquoi lui?

Il a beaucoup d’expérience et de savoir dans la gestion des clubs et services, à la fois en tant que membre et administrateur. En entretien avec Le Délit Dushan nous dit que «comme beaucoup de personnes, j’ai rejoint un club en 2012 pour diminuer mon stress et pour me faire des amis, mais je n’aurais jamais imaginé que la communauté de l’AÉUM deviendrait petit à petit une de mes passions


V.-p. Finances

Niall Carolan, U2 – Comptabilité et marketing stratégique

Son expérience

Il a été membre du bureau d’administration et comptable senior de la Société de Management du Premier Cycle Universitaire (MUS), membre du conseil législatif, membre du comité de financement et réviseur-comptable de Clubs de l’AÉUM. Il a également géré les finances et opérations de la chaine Tim Hortons.

Son programme

Il se concentre sur trois points majeurs: rationaliser, simplifier et accélérer le processus de demande de financement des clubs, fournir des mises à jour financières concises, transparentes et claires, et enfin, collaborer avec le v.-p. Opérations afin de garantir la stabilité financière de l’AÉUM. Niall entrevoit deux sources potentielles de revenus pour l’AÉUM: relancer l’hébergement de locataires commerciaux et le mécénat d’entreprises.

Son mantra

«Cela semble toujours impossible, jusqu’a ce qu’on le fasse» — Nelson Mandela


V.-p. Affaires internes

Daniel Lawrie, U1 – Ingénieurie

Son expérience

Daniel a été directeur social de sa fraternité, représentant du comité pan-hellénistique (Inter-Greek Letter Council, ndlr), une association de fraternités et sororités, ainsi que Frosh leader. Il est actuellement administrateur de One Class, un site de partage de cours et de guides d’examens.

Son programme

Daniel compte regagner la confiance des étudiants, en améliorant la communication, notamment grâce aux applications telles que Snapchat ou l’application officielle McGill. D’autre part, il souhaite résoudre le problème du Yearbook — qui entraîne un déficit annuel de 20 000 dollars — en faisant payer les étudiants qui souhaitent l’obtenir. Dialoguer avec les étudiants sur les événements planifiés est une autre de ses priorités de communication, afin d’éviter que des échecs tels que «4 Floors» ne se reproduisent. Au niveau de l’organisation, Daniel maintiendrait une étroite collaboration avec les facultés, surtout lors du Frosh et de la semaine d’orientation, que l’AÉUM continuerait de superviser. Enfin, il promet une plus grande transparence et inclusion au sein de l’AÉUM.

Son mantra

«Tout ce que nous avons à décider, c’est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti» — Le Seigneur des Anneaux, J.R.R Tolkien. En entrevue, il nous confie que «cette citation [l]’inspire à entreprendre du changement au sein de l’AÉUM.»


V.-p. Affaires externes

David Aird, U2 -Sciences politiques et philosophie

Son expérience

Il a été coordinateur des campagnes politiques sous la direction de l’actuelle v.-p. aux Affaires externes (Emily), et a mené la campagne Anti-Austérité. De plus, il a déjà eu l’opportunité de collaborer avec d’autres universités en organisant Philopolis, une conférence qui favorise les échanges philosophiques entre quatre universités montréalaises.

Son programme

Il contient trois axes principaux: une éducation accessible, le maintien des frais de scolarité bas pour tous les étudiants, et la garantie d’une éducation de qualité. Un point important de la politique de sa plateforme: David compte poursuivre la lutte contre l’austérité et les coupes budgétaires et rejoindre l’Association pour la Voix étudiante au Québec (association provinciale qui défend l’accès à l’éducation et fait valoir la voix des étudiants du Québec). Il compte amplifier la visibilité de la Comission des Affaires francophones et collaborer avec les associations autochtones de McGill, afin qu’elles prennent activement part aux politiques menées.

Pourquoi lui?

David est Montréalais, et fier de l’être. Il compte rester vivre au Québec dans les prochaines années à venir, et c’est pour cela qu’il est très attaché à maintenir une éducation accessible et de qualité. «C’est une manière pour moi de contribuer à la réalisation d’une société dans laquelle je souhaite vivre».

Alexei Simakov, U4 -Développement International