OAP et football
27 octobre 2015 - Image par Vittorio Pessin
Brève.

Cette fin de semaine a marqué le retour d’un événement prisé par les étudiants de l’Université McGill : l’Open Air Pub (OAP, bar en plein air, ndlr). Alors que la plupart des étudiants associent cet événement à celui organisé devant l’Université McGill à la fin de l’été, cette dernière édition s’est déroulée pour une raison spéciale. McGill organisait, en effet, son homecoming, rendez-vous annuel durant lequel un match de football opposant McGill à Concordia a pris place au stade Percival J. Molson. Le match en question n’a pas simplement attiré des étudiants, mais aussi des membres du personnel ainsi que des admirateurs de football américain de tous les environs.

Vittorio Pessin

Des vagues rouges pouvaient être aperçues tout au long de l’Avenue des Pins. «McGill once, McGill twice!» («McGill une fois, McGill deux fois!», ndlr), a crié une foule d’étudiants alors qu’ils entraient dans le stade Molson. Avec une entrée gratuite avant 13 heures, tout le monde s’est précipité à travers la porte métallique du stade pour aller se procurer le combo hamburger et bière. Mathis Schilling, simple visiteur, nous a donné un petit résumé de ce que l’OAP représente pour lui : «Bien que je ne fréquente pas McGill, j’ai eu l’occasion de profiter non seulement de la nourriture et des boissons, mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes et d’avoir de captivantes discussions». Gaetan Mourral, étudiant de McGill  en première année, qui en était à son premier OAP, nous a confié : «On m’avait beaucoup parlé de l’OAP et je n’avais jamais eu l’opportunité d’y aller. On ne m’en avait dit que de bonnes choses, et je suis plutôt satisfait!». Il semble que l’OAP arrive à réunir une grande partie de la population mcgilloise. 

Vittorio Pessin

Malgré l’intérêt certain pour l’OAP, l’attraction principale de la journée était bien le match de football opposant les Redmen de McGill aux Stingers de Concordia. L’enjeu lui-même était crucial étant donné que les deux équipes avaient besoin de points pour prendre la quatrième place de classement. En fin de compte, Concordia a pris le dessus en remportant la partie d’une courte marge, 43-41. Victor Alamercery, partisan des Redmen, nous a confié son impression: «On a plutôt bien joué, même si on a perdu, on a fait un bon travail d’équipe!»