La grève est déclarée
19 mars 2015 - Image par Luce Engérant
Le printemps 2015 bourgeonne à McGill.

Une semaine complète de grève a été votée par l’ Association générale des étudiantes et étudiants de langue et littératures françaises (AGELF) de McGill. Les étudiants ont procédé à un vote à bulletin secret aujourd’hui, jeudi 19 mars 2015, et affirmé leur volonté de se joindre au mouvement Printemps 2015.

La grève s’étendra donc du 30 mars au 3 avril. Une majorité écrasante (79,07%) des étudiants de premier cycle du département de langue et littératures françaises a demandé une journée de grève le 2 avril, dans le cadre de la manifestation nationale de l’ASSÉ.

Les étudiants se sont également prononcés en faveur (53,5%) de la seconde proposition soumise au vote: «Advenant que le vote ci-haut soit voté favorablement et à majorité, que L’AGELF soit en grève du 30 mars au 3 avril.»

À l’Université McGill, nombre d’étudiants n’ignorent pas «la nécessité de se créer un espace de grève, un espace de temps, de perturbation et de mobilisation pour lutter contre l’austérité», comme l’indique l’AGELF sur sa page Facebook, et si l ’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM) ne semble pas vouloir tenir de vote de grève, les départements ne sont pas à court de moyens de faire entendre leurs voix.

L’austérité est à l’ordre du jour de l’assemblée générale prévue le 26 mars par l’Association des étudiantes et étudiants en langue et littératures françaises inscrits aux études supérieures (ADELFIES).