Jean-François Lisée se retire de la course.
27 janvier 2015
Brève.

Le vendredi 23 janvier dernier, Jean-François Lisée s’est retiré de la course à la chefferie, concédant la victoire à Pierre Karl Péladeau. Le début de campagne de M. Lisée fut particulièrement difficile. Malgré son passage à l’émission Tout le monde en parle durant laquelle il avait demandé à 1 000 Québécoises et Québécois de donner une heure de leur temps à sa campagne à la chefferie, la campagne de M. Lisée battait de l’aile depuis quelque temps. Il vacillait entre la quatrième et la cinquième place dans les différents sondages. Il avait réussi, non sans difficulté, à récolter les signatures nécessaires et l’argent pour officialiser sa candidature. Dans une vidéo mise en ligne sur son blogue, M. Lisée accepte sa défaite et explique son retrait en déclarant que «ce serait nous mentir que de continuer de faire une campagne qui essentiellement est déjà terminée». Il a remercié tous les bénévoles qui ont participé à sa campagne.

C’est un choix logique et intelligent pour M. Lisée de se retirer. Ses attaques directes vis-à-vis «la bombe à retardement» que représente son adversaire PKP n’avaient pas eu de bons échos au sein de la formation souverainiste et l’avaient isolé du reste du caucus. En se retirant ainsi, il évite de trop s’isoler et se donne la chance de travailler avec le prochain chef péquiste. Il ne donne pas son appui à Pierre Karl Péladeau ni à aucun autre candidat péquiste. Sur sa page Facebook, Pierre Karl Péladeau a réitéré son «souhait le plus profond de continuer à travailler ensemble [avec M. Lisée] dans la poursuite de la mission de celles et ceux qui nous ont précédés, afin d’atteindre notre objectif ultime de faire du Québec, un pays».