Foule à Shatner
20 janvier 2015 - Image par Léo Arcay
Plus d’un millier de participants à la soirée des activités du deuxième semestre.

La soirée des activités, une tradition du début de semestre, a eu lieu mercredi 14 janvier dernier en soirée. Dès 16h, plus de 200 clubs et associations étaient présents sur place afin d’attirer de nouveaux participants ou gagner du soutien. Bien que l’achalandage n’était nullement comparable avec celui de septembre, la soirée fut un succès. Plus d’un millier de participants ont visité les différents kiosques selon l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM). Le froid de janvier explique très facilement la baisse par rapport à septembre. L’événement, organisé par l’AÉUM, s’est déroulé à l’intérieur du bâtiment Shatner dont, contrairement  à l’automne dernier, seuls deux des étages ont été utilisés. Cette nouvelle configuration a simplifié la circulation entre les salles, mais a cependant rendu la circulation entre les kiosques plutôt compliquée tant ils étaient près les uns des autres.

La soirée des activités est pour de nombreux clubs la meilleure occasion de recruter. Si la plupart sont des clubs qui rassemblent les étudiants autour de leurs centres d’intérêts, plusieurs sont de nature plus philanthrope, comme Heart of the City Piano Program, une association qui offre des cours d’initiation au piano gratuitement à des enfants qui n’auraient pas les moyens d’apprendre cet instrument autrement. Chloé Xavier, membre du club, affirme que la soirée des activités est leur principale source de nouveaux professeurs et une bonne occasion de rencontrer les pianistes francophones ou bilingues dont le club a grandement besoin. Du côté d’Unite For Sight, c’est au niveau international que le club essaie de faire une différence.  Les membres organisent des soirées de financement pour amasser des fonds afin d’offrir des opérations de chirurgie oculaire gratuites dans plusieurs pays d’Afrique.  Le club profitait de l’événement pour recruter de nouveaux membres pour son conseil exécutif. Selon Juliette Faes, l’une des membres, environ 20% des rencontres faites lors de la soirée des activités se transforment en réelle participation, un nombre tout à fait satisfaisant selon elle, étant donné le nombre élevé d’offres aux participants.

L’engagement social n’était pas l’unique thème de cette soirée: plusieurs clubs sur place offraient aux étudiants de McGill des activités culturelles pour enrichir leur quotidien. Franc-Jeu, première troupe de théâtre francophone à McGill depuis plus d’une dizaine d’années, faisait la promotion de sa prochaine pièce, Le malade imaginaire de Molière, présentée au théâtre Mainline les 29, 30 et 31 janvier. Victor Gassmann, membre exécutif, souligne que Franc-Jeu offre aussi des ateliers d’improvisation pour les néophytes et des sorties au théâtre afin de découvrir la scène culturelle montréalaise. Adjacent au kiosque de Franc-Jeu, se trouvait la Commission des affaires francophones, un organisme relié à l’AÉUM et  qui propose des cercles de conversation en français pour les étudiants souhaitant améliorer leur français, en plus de faire la promotion de la Francofête 2015 qui débutera la dernière semaine de janvier.

La soirée des activités est aussi un défi organisationnel pour l’AÉUM.  Autour de 19h, environ une trentaine de bénévoles s’affairaient à ce que tout se passe bien. Un parcours était déjà prévu d’avance pour diffuser autant que possible le trafic et s’assurer que tous les clubs auraient une occasion de se faire valoir. Une salle avait aussi été prévue pour accueillir les participants attendant leur tour afin d’éviter les désagréments liés au froid.