Le financement de la bibliothèque remis en question par l’AÉUM.
28 octobre 2014 - Image par Gwenn Duval
Brève

La question du financement des horaires prolongés de la bibliothèque McLennan-Redpath est de nouveau tombée sur la table lors du dernier conseil législatif de l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM), jeudi dernier. En effet, l’association subventionne présentement l’accès aux bâtiments de cette bibliothèque aux heures tardives.

Le représentant de la Faculté de médecine, David Benrimoh, est le premier à être intervenu, affirmant que ce service devrait être financé par McGill. Selon lui, il est injuste que l’association étudiante ait à payer pour cela, elle devrait remettre en cause le status quo. «Nous voulons que l’Université comprenne que ce n’est pas permanent. Nous aidons, mais nous ne pouvons pas faire ça pour toujours, et ça va cesser d’ailleurs!», tonne-t-il. 

Bien que certains soient plus réticents que d’autres à affronter l’administration, le conseil est plutôt en faveur de cette proposition. M. Benrimoh propose de diminuer le financement petit à petit, pour éviter que l’AÉUM ne «passe pour le méchant». La vice-présidente au financement et aux opérations Kathleen Bradley pousse la discussion vers l’orientation des fonds ainsi débloqués. Avec une plus grande part du Fond pour l’amélioration des bibliothèques (FAB) disponible, l’association serait ainsi en mesure de financer davantage les installations, les collections, et d’autres projets à long terme.