McGill, encore un effort!
9 septembre 2014

«Un enfant de huit ans écrit son premier livre».

Je ne l’invente pas, c’est écrit dans MyNews,

Sur l’auguste portail que garde fort jalouse

Minerva la moderne, qui doit être un peu ivre.

Joie! Un article en français sur le site officiel!

Voilà que nos prières sont entendues au ciel.

Où m’emporte ce lien ? Ah?! Le journal Métro !

Je connais que trop ce bon folliculaire —

Déchetterie sans nom des rumeurs populaires —

Et je l’exècre à fond car il le touche trop.

Des vingt-quatre secondes que j’ai pu passer

Dans cet infâme lieu, pas moins n’en a suffit

À chacun de mes yeux, pour trouver — il suffit ! —

Un verbe méprisé: participe passé.

Au moins ces gens-là ont le goût de l’ensemble…

Ils mettent l’harmonie dans la forme et le fond.

Si les deux sont mauvais, c’est le cas, il me semble,

Ils n’y voient pas de mal puisqu’enfin ils le font.

Pendant que Le Devoir, le plus grand d’entre nous,

S’échine à conjuguer le passif et l’actif

(Pour n’en dire qu’un mot), il se faudrait que nous

Nous divertissions et restions inactifs

Devant tant de bêtise? Merci McGill, mais non.

Ce journal restera bien fidèle à son nom.

Le Délit, vieux roublard presque quarantenaire,

Entre dès aujourd’hui dans une nouvelle ère.

Sa maquette léchée par nos soins cet été

Vous ouvre grand les bras, elle est repapiétée !

D’ailleurs, et puis pourquoi ne pas le proclamer?

Ici vous êtes frères! Ici vous êtes sœurs!

Et qui que vous soyez, étudiants, professeurs,

Ces pages sont à vous, venez les réclamer.